AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's start, with the annoying loli ! [Complete]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sasha Mandrake
La Loligicienne

avatar

Vos textes : 7

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Let's start, with the annoying loli ! [Complete]   Sam 15 Aoû - 20:10


"Condamnable ne signifie pas forcément mauvais."

~ Sasha Mandrake, la Loligicienne~



— Here we go ~

Informations globales :
♦♦ AGE :: 18 ans. Non, je ne mens pas.
♦♦ SEXE :: ... Féminin, j'assume.
♦♦ ORIENTATION :: Plein nord, les nains vont jamais au nord !... Oh. Pas celle-la... On dira Bi ?
♦♦ STATUT :: Noble, donc à Obscurum.
♦♦ RACE :: Sorcier.
♦♦ MÉTIER :: Sur Luminum, Couturière, dans un groupe de cosplay... Sur Obscurum ? Voyons, officiellement, je fais de l'import-export d'esclaves, officieusement, je me charge de la dissidence...
♦♦ GROUPE :: Nocte [] / Lux [] / Somnium [X]
♦♦ ORIGINE :: Obscurum [X] / Luminum []
♦♦ PHYSIQUE :: http://www.pixenli.com/images/1439/1439678084028223000.jpg


Armes et pouvoirs :
♦♦ ARMES :: Une aiguille, ça compte ? Sinon, elle possède un simple couteau, généralement à la jambe, sous sa robe, ou dans une poche ajoutée dans ses jupes...
♦♦ INVENTAIRE :: Matériel de couture, mouchoir en soie, paire de lunettes de lecture.
♦♦ POUVOIR :: Manipulation des ténèbres.
♦♦ TECHNIQUES ::
- Niv1 : Walk in the shadows, un sort permettant de se déplacer dans les ombres. Proprement inutile en pleine lune ou dans les lieux isolés, mais véritablement pratique pour se déplacer. A noter que se fondre dans sa propre ombre est impossible, puisque celle-ci disparait par la suite...

- Niv1 : Embodiment of darkness, le corps de la jeune fille se retrouve renforcé par sa magie, augmentant la force de ses coups, ainsi que sa vitesse et sa souplesse.

- Niv2 : Solid manifestation, ou la capacité à façonner les ténèbres en diverses formes à contrôler -des formes simples uniquement, bloc, pics, sphères... Utile en toute circonstance, comme projectile, pour atteindre la dernière ligne d'une étagère...

- Niv2 : Disturbing glare, un regard emplie d'une magie inquiétante. En un simple regard, elle peut faire avoir des visions à une personne, dans son subconscient, instaurant des sentiments de malaise, peur, ou autre, suivant ce que la personne croit voir. Inutile de préciser que les faibles d'esprits sont les plus sensibles, alors qu'une personne forte passera outre sans sourciller.

- Niv3 : Ameno Habakiri, la lame de la corruption comme aime à l'appeler la jeune fille. Matérialisation physique de sa magie sous la forme d'un odachi aux lignes inquiétantes, capable de passer à travers les objets non magiques sans les affecter. Ainsi, elle pourra passer à travers un pot de fleur sans le briser par exemple, mais si de la magie parcourt l'objet, la lame brisera le pot, comme n'importe quelle arme.

- Niv4 : Despair fantasma, la douce malice. La magie maléfique prend la forme d'une rose pourpre et noire, entourant la jeune fille, avant de s'étendre lentement. Toute chose engloutie se retrouve blessée suivant la durée d'exposition. Mais en même temps, qui resterait dans des miasmes...

~ 'Cause your body's full of surprise ! Physique ~

Baissez la tête, misérable, car vous vous trouverez sur le chemin d'un être parmi les moins physiquement impressionnants qui soit sur cette terre ! Présentation somme toute convaincante et pas mensongère à moitié.


Du haut de son mètre cinquante-deux, pesant au bas mot quarante-huit kilos mouillée après un repas, elle peut se vanter d'être dans la moyenne inférieure en terme de poids pour sa taille. Chose bien affligeante quand on sait à quel point elle mange... Son corps entier est fin, mince. Oui, vous avez devant vous, enfin, plus bas, une fière représentante des lolis. Elles existent, la génétique est à maudire, ou bénir suivant votre avis.
Plus petite que la majorité des personnes de son âge voir même de quelques années en dessous, elle donne une première impression assez enfantine. Mais ne vous y fiez pas totalement, enfin...


Un teint excessivement pâle, blafard, témoigne de son désaccord envers l'exposition au soleil. Et peut-être de son statut social dans la société, également ? Toujours est-il qu'elle ferait une parfaite poupée. De ses membres fins, délicats... Elle fait fragile, si on s'attarde sur son corps. Mais c'est seulement une impression, car elle a un sacré revers, puisse-t-il être de la main ou du pied. Des membres solides, fermes, dont les traits effacés cachent une certaine musculature bien inhabituelle pour une personne versée dans la magie ? Mais comment pensez-vous qu'on atteigne des grimoires ou qu'on les porte ?
Des mains toujours impeccables, à l'exception notable de ses ongles qu'elle finit par ronger par habitude. Ne vous attendez pas à voir, au bout de ses doigts filiformes, de grandes griffes donc... Bien qu'elle porte une attention véritable à les ronger en les arrondissant. Savoir rester présentable, malgré ses habitudes, est important. Et elle est assez habile de ses mains. Dans la mesure où elle confectionne elle-même la plupart de ses tenues, son toucher est donc quelque peu délicat.
Aussi prend-elle soin de sa peau. Pâle, mais d'une douceur surprenante, irréelle. Elle n'aura pas la couleur, mais au moins la texture d'une pêche.


Osons regarder plus haut. Des épaules arrondies, lui permettant de mettre n'importe quelle tenue sans les froisser, mais cependant digne d'une petite fille, vous amenant à son corps encore immature. Non, elle ne possède pas de gros arguments féminin, on devine une poitrine naissante qu'il ne faudrait pas sous-estimer non plus. Elle ne pourrait pas aller à la plage sans maillot à cause de ça, au moins aurez-vous une idée de la taille. Mais arrêtez d'imaginer la scène, cela inclurait qu'elle bronze... Et sans son teint légèrement blafard, elle perdrait de sa prestance.
Prestance qui n'est pas aidée à cause de la différence légère de taille entre ses jambes et son tronc. Car en effet, ses jambes sont légèrement plus grandes que le reste de son corps. Un détail assez insignifiant, mais l'esprit l'enregistre, ayant tendance à la rapetisser encore. Oui, on s'attend à ce que sa tête soit plus haute, pour une certaine raison... Le fin contraste apporté influe donc sur son impression.

Or donc, elle n'est pas forcément sportive, mis à part dans une bibliothèque classique, aussi vous n'aurez à retenir, pour l'instant, que l'idée d'une petite sœur, pour la représenter. Mais, oubliez votre opinion réductrice d'un personnage déjà chétif.


Certes, sa tête repose sur un cou fin enfantin; pas besoin de lui lancer des piques à ce sujet. Sur laquelle trône sa tête, son visage si particulier, si expressif. Un enfant se doit de l'être ? Oui. Son visage est l'expression même du changement. Il bouge sur toutes les émotions qu'elle veut, montre sans problème sa joie ou sa peine. Ou juste sa personnalité dérangée, sarcastique, car elle ne pourra s'empêcher, de ses lèvres discrètes, à peine rosées, de les étirer en des sourires sinistres. Ni même de dévoiler ses petites dents pointues dignes des vampires, juste pour mettre dans l'ambiance... Alliez à ça ses yeux et vous aurez un sublime combo.
Car ses yeux semblent irréels. Dorés, pourriez-vous dire, simplement. Un jaune clair, brillant et pétillant de vie à un moment. Une dorure prédatrice, angoissante, sinistre de son éclat malicieux un autre. Un regard parfait pour mettre mal à l'aise.


Et notez bien l'éclat similaire de sa chevelure. Une chevelure sublime, longue, tombant jusqu'à ses fesses en pointes, partant dans plusieurs directions, libre. Une chevelure d'or, un blond sublime, un volume difficile à gérer ? Que nenni, il offre toutes les libertés de coupe. Elle peut sembler enfantine en les attachant, mais toujours est-il qu'elle attirera votre regard. Mais ne laissez pas cet éclat vous tromper... Oh et, les petites oreilles pointues ? Un trait de naissance qu'elle tient de sa mère. Elle n'a jamais vraiment eu l'occasion de se renseigner sur les antécédents de sa famille.


Enfin, attardons-nous sur sa garde-robe. Rien de bien précis, mais elle aime garder ses jambes libres. Aussi ne la verrez-vous jamais en jean. Elle affectionne les jupes, robes, éventuellement les shorts ; les couleurs sombres l'attirent, même si elle n'est pas contre du flashy. Jupes à volants, ou à dentelles au bout ? Robes sombres ou claires ? Ajouter une veste légère ? Elle portera ce qui lui semble fonctionnel, ce qui brise les codes contraignants de son éducation. Et si elle peut ajouter des accessoires, elle le bien fera volontiers.



~ 'Cause you're a twisted girl ~

"Condamnable ne signifie pas forcément mauvais". Voilà le genre de choses que cette fille peut vous dire. Vous pouvez cerner sans problème le personnage, de cette façon.
Elle est réfléchie, elle cogite souvent pour un rien, perd son temps sur un peu tout et n'importe quoi. Son esprit est sans aucun contrôle logique, depuis qu'elle est libre de penser et d'agir. Et elle ne s'en prive pas. Elle n'arrête pas son esprit. Pourquoi faire ? Autant qu'il puisse se déchainer. Alors oui, elle va penser à des choses, questionner des faits et avoir un avis proprement contestable. Elle pèse le pour et le contre, elle fait attention ; elle fait ses choix, tout simplement.

Esprit libre, avide de connaissance. Elle est curieuse. Son apparence enfantine en est probablement le premier annonciateur. Elle aime la lecture -et heureusement pour une sorcière, me direz-vous-, elle aime explorer le monde. Ou plutôt, les mondes. Et elle aime laisser libre cours à sa créativité. Plus que de l'imagination, elle est douée avec ses mains, qui lui permettent avec un fil et une aiguille de créer les tenues qu'elle imagine. Une enfant, rêvant de porter les plus belles robes, de belles tenues, tout simplement.
Elle peut sembler sympathique, elle aime blaguer, discuter inutilement avec les gens. Quitte à leur faire des explications compliquées, car elle a son propre mode de raisonnement, sa propre façon de se comprendre. Et tant pis si les autres n'arrivent pas à suivre. Une machine contestable, dont la morale est douteuse au possible.

Car, le monde n'est pas toujours composé de bisounours. Comme dit, elle réfléchie beaucoup, mais à sa manière. Et sa perspicacité inattendue surprendra les gens. La douceur peut la caractériser en prime abord, mais... Elle est à l'image de ses yeux. Un être de malice. Un être qui aime se jouer des autres, si elle le sent, qui aime déranger. Par son regard, par un simple regard qui vous lit, vous observe, scrute chacune de vos actions pour vous comprendre. Car vos mimiques, vos gestes, les réflexes trahissent des choses. Et elle adore les comprendre. Pour se moquer, pour aller dans l'ironie, le cynisme.
Jouer avec les mots, dire des choses pour embrouiller son interlocuteur. Elle sait comment embêter le monde, elle sait sentir quand une personne est affectée par ses propos. Inutile de mentir, ses yeux ne vous lâchent pas du regard, cet éclat doré ne reflétant qu'une certaine malice...


Prétention et fierté se côtoient dans cette personne, également. Elle ne saurait être modeste, prétendant être "objective". Elle s'estime grandement. Elle se respecte en tant qu'individu et heureusement. Elle pose ses idées simplement, elle conteste ce qui l'embête. Forte ? Oh que oui, elle ne s'écrase pas facilement, la teigneuse. Et elle aime regarder de haut, quand elle se sent dans l'ambiance, dans l'humeur. Quoi que vous soyez, son éducation a été faite dans un monde de hiérarchie. Elle respecte les forts, n'accorde que peu d'importance aux plus faibles. Même s'il lui arrive d'être compatissante...

Enfin, sur Luminum, elle fait preuve de suffisamment de retenue pour pouvoir agir comme une personne normale. "Quand tu vas à rome, fais comme les romains". Elle se montre respectueuse, s'intègre facilement car elle sait qu'elle attire les regarde, et elle en profite sans retenue. Elle est là, elle existe, ce sentiment lui plait. Alors elle peut respecter, parler poliment... Du moment qu'on ne vienne pas la chercher.



~ Watashi no monogatari... Une histoire ~

La naissance est une bien douce farce, parfois. Naître dans un contexte aussi particulier que celui de deux mondes séparés l'un de l'autre par magie, en soi, représente une sacré plaisanterie. Naître, un futur esprit libre, dans un contexte tel que la noblesse, stupidité contraignante, ne peux être que qualifié d'ironique...

Oui, née en Obscurum, le monde des traditions reculées, basé sur un système simple, féodal... Dans une certaine famille. Pas un nom vraiment important, mais toujours au-dessus des petites gens. Une situation appréciable, dans un sens. Entre la pression d'une certaine position sociale, avec une éducation assez stricte dans une optique de reprise de la famille... Et une vie passée à marcher dans la boue, disons que le sentiment d'être une princesse captive pouvait avoir ses avantages. Au moins, mon enfance avait été "charmante".
Fille de deux sorciers, il était tout naturel que je sois destinée à suivre leur trace... Bien qu'ils n'aient strictement rien d'exceptionnel dans ce domaine, en fait. Non, je ne suis pas méchante. Mais disons qu'ils n'avaient pas décidé d'utiliser les dons que la nature leur avait apportées... Partons du principe que la famille Mandrake était plutôt connue dans  le milieu... De l'esclavagisme, dirons-nous ? Oui, c'est révoltant, je le conçois. Mais, Obscurum est ce qu'il est. Un monde sombre, un monde moins évolué, un monde figé en terme de possibilité d'évolution. Du moins, tant qu'elle n'implique pas une certaine violence...


Enfin, je tiendrai à souligner que j'ai passé bien plus de temps en compagnie des quelques majordomes et soubrettes de la demeure familial qu'avec mes véritables parents. Un certain degré de détachement, après avoir atteint un âge me permettant de comprendre que je n'étais qu'un outil en plus, pour assurer la continuité du nom, s'est manifesté chez moi. Un enfant reste un être sensible, il n'est pas simplement là pour les ambitions de quelques adultes pathétiques, incapables d'exploiter les possibilités qui leur sont offertes.
Mon éducation a été assurée par le chef de l'équipe de servants, ainsi que par des professeurs particuliers. Hors de question d'éloigner la jeune enfant de sa prison de verre, comme on pourrait dire... Les connaissances sur le monde suffisent pour le comprendre, le connaître, comme disait le paternel. Oui, mais, un enfant aime à s'émerveiller, à se laisser porter par son imaginaire, à découvrir. Un humain, à un moment, rêve d'exploration, de voyage, de se faire ses propres idées. De se libérer. Et ce n'est pas dans une chambre, avec des livres et entourée de personnes se devant de nous parler sans rapprochement qu'on peut y arriver ! Quoi que, en secret je permettais à notre équipe de me parler plus familièrement. Tant que ça n'arrivait pas aux oreilles de père et mère...


Oh, oui, parlons donc de ma famille, alors. Une famille noble de sorciers, spécialisée dans le commerce d'esclave, ou leur obtention pour travailler sur divers secteurs de construction. Glorieux. Mais rudement efficace, le triste label Mandrake signifiait des esclaves bien "formés", conditionnés de façon efficace et cruelle. L'une des seules occasions où ils utilisaient la magie, cet outil de rêve... Pour ne créer que des cauchemars. Briser les vivants.
Mes parents étaient même sur une certaine base... De rapports plutôt forcés. Mariage arrangé, Mandrake senior mon grand-père étant mort tardivement, le jeune Mandrake l'actuel avait pris sa place à la tête de "l'entreprise" familiale. Et avec une certaine notoriété, il avait pu demander sa main à une jeune femme d'une autre famille, moins prestigieuse, mais pouvant donner une relation donnant donnant. Une fournissant de la main-d'ouvre, l'autre pouvant l'utiliser pour forger des armes et on passera sur les diverses utilisations possibles... Les têtes familiales étaient heureuses, ma mère l'était un peu moins. Mais à force, elle s'était abandonnée à ce monde, un choix simple pour pouvoir vivre avec un semblant de bonheur... Mais l'idée que sa fille prenne part à ce rouage ne l'enchantait guère.

Vous l'aurez compris, ce milieu était quelque peu... Délicat. Et pour la reprise de ce business, disons qu'officiellement, la splendide jeune fille - comprenez, moi- allait devenir la prochaine tête. Officieusement, mon père recherchait une famille pour me marier... Ou à avoir un nouvel enfant. Jusqu'à mes 12 ans, ni l'une ni l'autre solution ne furent fructueuses. L'idée de devoir attendre la disparition d'un homme débutant ses 30 ans ne mettait pas en émoi les intéressés... Sauf une famille qui s'était proposée. La condition étant d'attendre les 16 ans de la jeune fille, pour parfaire son éducation... Ou son lavage de cerveau, plutôt.


Mon apprentissage de la magie se fit assez tardivement. Simplement parce que mon père n'avait pas jugé nécessaire de le faire. Mais, en secret, ma mère m'apprenait les ficelles, les moyens pour savoir l'utiliser... Et on découvrit mon affinité particulière avec un élément, assez ironique... Les ténèbres. Oui, comme l'avenir sombre se profilant pour l'enfant captive que j'étais... Et qui jeta quelque peu un froid dans mes relations avec mère, déjà bien peu développées... Les leçons secrètes furent bien vite abandonnées, me laissant pour seul professeur l'habituel majordome chargé de me surveiller... Et non-érudit en matière de magie, puisque simple humain. Heureusement la bibliothèque de la famille était assez fournie...


Oh, avais-je fait mention que mon père supportait Uthyr avec ferveur ? Chacun ses choix, me direz-vous... Mais en même temps, elle était un certain symbole de force et d'autorité. Mais certaines familles la supportant étaient tombées. Chaque force crée une ombre voulant la rejetter. Une société basée sur la force, sur l'écrasement d'autrui, aura toujours une opposition pour la faire tomber. Et ma famille fût touchée par le drame. Un jour que mon paternel était parti de la demeure, il ne revint pas. Même pas un cercueil, son escorte avait été retrouvée morte, et lui probablement avec. Un drésastre pour la famille, ma mère ne put supporter ce choc... Elle qui avait abandonné toute véritable capacité à vivre sans accroche s'était donnée la mort, peu de temps après. Laissant ainsi derrière une jeune fille, maintenant âgée de 15 ans, à la tête de la famille. Mais, ce n'était pas la tristesse qui m'animait, cependant.


Mais bien la joie de pouvoir battre de mes propres ailes. A plusieurs reprises, je m'étais imaginée transportée, dans mon sommeil, dans un autre monde dans mon enfance. A pouvoir explorer un monde différent, vaste, jusqu'à me rendormir, me réveillant dans mon lit le matin suivant...
Mais là, une véritable liberté, absolue, s'offrait à moi. Oui... Quitte à reprendre l'ignoble entreprise de mon père. Quitte à utiliser cet héritage souillé. Peu m'importait le label que je pouvais avoir, auprès des autres familles. Mais, sur un coup de tête, je trouvais regrettable qu'un groupe quelconque puisse s'attaquer ainsi à des personnes... Et j'avais décidée de m'y joindre, l'année suivante. Pourquoi attendre une année ? Tout simplement parce que je pouvais avoir un véritable professeur de magie, maintenant... Et j'en avais bien profité. La théorie et la pratique, poussées plus loin dans la compréhension de cet art.

Et quelle meilleure façon pour rejoindre ce jeu de violence gratuite -disons que d'un point de vue logique, l'enchainement d'émotions, d'absence d'affection et l'emprisonnement dans le foyer familial avait quelque peu affecté mes capacités logiques de réflexions; aussi ai-je ma propre logique - tout en me permettant d'explorer librement le monde, que de jurer allégeance à la dirigeante absolue, en lui demandant une audience pour aider à la traque de ces criminels ? Officieusement cependant... Après tout, se charger de "convaincre" l'opposition ne serait pas vu du plus bel oeil par la population...
Le label Mandrake, jusqu'à présent, est resté le même. Durant ces deux années supplémentaires, j'avais décidé de garder le business tel qu'il était.  Au moins pouvais-je faire ça pour ma famille, en respect aux ancêtres... Tant que, de mon côté, je pouvais créer mon label plus sombre, sur un fond de rêverie... Mais, parfois, je me prends d'une certaine affection pour des esclaves qu'on me présente et leur accorde une chance supplémentaire dans la vie, sans vraiment savoir pourquoi... Alors que je n'hésite pas à la reprendre de l'autre côté, pour assurer le maintien de l'équilibre de la société.


Mais donc... A quoi me sert donc cette aptitude à voguer entre les mondes ? Simplement à étancher ma soif de nouveauté... Je peux vouer allégeance à une personne, mais reconnaître la beauté et les possibilités de l'autre côté... Je reste un esprit assez libre, du haut de mes 18 années.


Bon aller, vous avez tenu jusqu'ici, je peux bien vous raconter une anecdote.
A mes 17 ans, alors vêtue de ma robe Nocte favorite, j'avais décidée de me faire une virée dans l'autre monde, en allant dormir... Pour me réveiller dans un parc. Et en me baladant en ville, entre mon teint, mes dents, mes yeux, et ma tenue sombre, un groupe bien sympathique m'avait accosté, saluant le travail de la robe... A savoir que je l'avais moi-même confectionnée. Et ils m'ont demandé si je voulais rejoindre leur groupe de cosplay... Et j'ai accepté, ce qui explique l'expansion de ma garde-robe et l'incroyable diversité qu'elle offre...


~ Behind the screen, the annoying one ! ~



— Here come the Dah !.

Dahkun, it's me ! You know, that one !
Prénom : Le premier qui fait la blague, il se fait abattre. Bryan.
Âge :  20 ans, bientôt 21 ~
Avatar : Oshino Shinobu - Monogatari series (contenant pleins de saison, donc je résume à ça...)
Code:
Tu fais du rpg depuis combien de temps ? : Techniquement depuis mes 12 ans... Mais j'ai fait une pause de 4 ans pour raisons personnelles, je me suis remis à rp y a... 2 mois ?
Comment as-tu connu le forum ? : Un top-site m'entrainant sur un forum, puis un autre top-site sur ce forum pour m'emmener ici ?
Une question, suggestion  ? : Hum... Pourquoi les chocolatines ? Vous avez 4 heures.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Let's start, with the annoying loli ! [Complete]   Dim 16 Aoû - 23:01


♣ VALIDATION ♠

♣ ♠ FÉLICITATION ♠ ♣

Tu es validé, je t'invite à aller faire ton journal de bord, ensuite ta chronologie de rp et pour terminer recenser ton avatar. Tu dois aussi penser à rajouter tes informations dans le profil si ce n'est pas déjà fait ! Tu peux aussi te diriger ici pour faire une demande de RP et ici pour une demande d'habitation !

Voilà, amuse-toi bien !

FICHE PAR NAMYON POUR EPICODE (c)


_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Let's start, with the annoying loli ! [Complete]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» start again, le 26/01/2012 à 1h05
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» ✣ take me back to the start (meltala)
» Just to start shit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream World :: Votre personnage :: Fiches et Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: