AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Dim 29 Mar - 17:08

Kuroi avait passé une journée vraiment exécrable. Tout avait commencé lorsqu'il était apparu dans ce monde, il était arrivé comme d'habitude dans la forêt pas très loin de la ville. Il n'aimait pas trop ce monde, mais il détestait encore plus le Dream World qui était seulement là pour lui prouver à quel point il avait échoué sur tous les plans. Il n'avait pas pu empêcher la séparation des mondes et très bientôt, le Dream World finirait par tout détruire. Tout ce qu'il avait essayé de protéger pendant des années et de maintenir l'équilibre. Tout ça brisait par deux folles qui n'ont su s'entendre sur une chose qui lui paraissait tellement stupide. Uthyr qui n'a pas hésité à séparer les mondes pour son propre intérêt de puissance et Nefenhyr qui n'a rien fait pour empêcher de telle atrocité d'arriver ici. Son admiration pour les hommes avait disparu, il y a longtemps et il comptait régler tous les problèmes lui-même. Il n'avait pas le choix, personne ne pouvait ou voudrait l'aider dans une telle tâche. À ses yeux les hommes sont des êtres égoïstes qui ne pensent à rien de plus que le pouvoir et leur petite personne. Il devait régler ce problème en les anéantissent tous jusqu'au dernier et ainsi recommencer à zéro sans refaire les mêmes erreurs du passé. De toute façon, il avait perdu tout respect envers eux, donc il n'était pas prêt à les commettre encore une fois. La fascination et le fait de les laisser évoluer à leur guise résultaient à ce qui était arriver aujourd'hui. La destruction. Luminum était le plus enclin à mourir le premier puisque sa reine n'y faisait pas du tout attention. Laissant cette technique détruire tranquillement ce monde. Obscurum n'allait pas tarder à le suivre ensuite, puisque les deux sont liés. Il était seulement plus résistant, car la reine Uthyr le protégeait bien plus, mais ses pouvoirs avaient une limite et ne pourraient rivaliser contre le Dream World. D'ailleurs, c'était son premier objectif, se débarrasser d'elle et ses conseillers, c'était à cause d'elle qu'il était réduit à vivre dans le Dream World et vider de ses pouvoirs. Elle l'avait enfermé avec l'aide de d'autres sorciers, tout comme les autres esprits. Il allait lui faire payer une telle chose, mais il savait parfaitement qu'il n'aurait pas la force de rivaliser avec elle dans son état. Il était mortel dans ce corps, ce qui ne le réjouissait pas trop d'ailleurs, puis ses pouvoirs très diminuer aussi. Bref, il devait être patient, attendre le bon moment et pour l'instant récolter des informations sur les deux mondes. C'était la raison de sa venue ici, mais malheureusement ce monde n'est pas du tout fait pour lui.

Son humeur déjà horrible de base, il l'était encore plus après ce qui lui était arrivé aujourd'hui. Il avait quitté la forêt pour se rendre en ville, il n'allait jamais bien loin sinon il était complètement perdu entre tous ces grands immeubles identiques à ses yeux et ces grandes choses rapides qui l'avaient pratiquement percuté une fois. C'était presque arriver aujourd'hui aussi d'ailleurs. En tout cas, il marchait à travers les rues assez perdues évitant les personnes le plus possible. Ce retrouvant à des endroits étranges qu'il n'aurait probablement jamais voulus mettre les pieds, des passants trop presser lui fonçant dedans. Tout ceci réussit à le rendre encore plus de mauvaise humeur que d'habitude, bien que son regard reste toujours complètement inexpressif comme s'il ne ressentait absolument rien à l'intérieur. C'était un peu le cas en fait, l'esprit ne se souvenait plus des sentiments de bonheur, uniquement habiter par des sentiments négatifs. Kuroi se pensait juste incapable de ressentir les mêmes choses que les humains. Il était différent, la joie, l'amitié, l'amour, tout ça était des choses complètement inconnues pour lui. Puis si on osait lui dire qu'il ressemblait à un humain ou qu'il était capable de ressentir des sentiments dans ce genre, il s'énervait et rétorquait que ce n'est pas possible et qu'il ne s'abaisserait jamais à leur niveau en devenant stupide et faible comme eux. Très mauvaise opinion sur les hommes.

Kuroi passa la journée à marcher ici et là à la recherche d'un lieu qu'il avait déjà visité avant, un lieu qui était peut-être, sans compter la forêt, l'un des plus beaux de ce monde. Le parc comme l'appelait les humains. Il y arriva finalement lorsque la nuit était tombé et après s'être fait agresser par une bande de jeunes qui réussit juste à l'énerver davantage. Le grand esprit n'eut absolument aucun problème à se débarrasser d'eux et il rejoignit le parc. Il marcha tranquillement sur le sentier regardant autour de lui, très peu de monde ce qui était parfait. Il alla ensuite s'asseoir près d'un arbre laissant la légère brise passer sur son visage et dans ses longs cheveux noirs, alors qu'il regardait le ciel sombre. Il fut bien sûr frappé par le peu d'étoile visible dans le ciel. Il adorait ce genre de spectacle, bien que cela ne se vît pas avec toujours l'expression inexistante sur son visage. Il fut déçu que la vue soit différente de celle d'Obscurum, mais ceci lui prouva juste le fait que ce monde était une erreur et qu'il fallait l'effacer au plus vite. Kuroi se retrouva tellement plongé dans l'observation du ciel qu'il ne fit plus attention à ce qui l'entourait, mais au moins ceci réussit à le calmer un peu.

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Ven 3 Avr - 17:23

Comment dire que ma journée a était très chiante ?

Je reçois un coup de fil, provenant du bureau duquel je suis avocat, disant que je devais défendre un ado de 17 ans ayant consommé une certaine drogue ( dont je connais bien la drogue ). Une simple affaire normale, je voulais plus gros moi ! On me sous-estime ! Un jour, ils ont intérêt à me juger à ma juste valeur ! Je risque de démissionner, moi. L'ado n'était pas si différent des autres, faut savoir qu'il existe deux catégories d'ado, les ados qui aiment le danger et qui se foutent de leur avenir et les ados qui sont bien disciplinés, envie d'apprendre et tout. L'ado que je devais défendre ce jour-là, était de la deuxième catégorie pour moi. Un bon bulletin, de très bonne appréciation de la part de ses profs, et pourtant, il consomme de la drogue. C'était compréhensible, certaines drogues étaient utilisées dans la médecine, pour ne pas faire souffrir le blessé, certaines drogues ont d'autres effets, pas très bon pour la santé, d'autres encore, étaient utilisés par les élèves pour veiller plus tard, rester lucide et tralala. Je crois bien qu'il en avait abusé.

Il était devant moi, dans une salle où je pouvais parler avec lui librement. Je lui posais des questions, mais il ne me répondait pas, comment voulait-il que je le défende ? Il fallait qu'il m'aide un peu. C'était un de ses amis qui l'avait dit qu'il prenait de la drogue. J'espère bien que cet ami avait fait ça car il avait peur pour son ami. Je lui posa des questions sur le travail qu'on donnait : les profs donnaient beaucoup de devoirs, régulièrement, et le délai pour les faire étaient assez courts. Si cela se fessait entendre, l'établissement scolaire dirait non, que tout cela est faux. Il n'assumerait pas cela, et ça, je déteste au plus au point.

J'ai dû le défendre et j'ai réussi. Trop simple. J'avais dit les raisons de son agissement pour s'être drogué et heureusement que le juge avait été clément aujourd'hui. Le soleil était en train de ce coucher, je me dirigea vers le parc, en traînant dans les rues de la ville. Quand je suis arrivé au Parc, je trouva un groupe de jeunes qui embêtaient des personnes qui n'avaient rien demandés. J'entra dans le parc, ce n'était pas la forêt de ce monde, mais au moins, il y avait un peu de nature dans cette forêt de béton. Je me baladais sur le sentier, pour m'arrêter en plein milieu du chemin. Je leva la tête vers le ciel. Il y avait peu d'étoiles visible à cause de la pollution. On devait s'éloigner de la ville pour pouvoir les voir.

- Le ciel est plus beau à Obscurum ...

Je soupira et repris mon chemin, je me dirigea vers un lac. C'était un endroit bien tranquille dont j'aimais bien venir, seulement la nuit. Je leva la tête vers le ciel une nouvelle fois, en pensant à Obscurum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Ven 3 Avr - 17:57

Toujours assit près de l'arbre et fixant le ciel, Kuroï commençait à se remémorer toutes les erreurs qu'il avait commises pour en arriver ici aujourd'hui. Ce n'était pas joyeux et il se les repassait dans la tête très souvent pour se punir en quelque sorte et de ne plus jamais recommencer. Comment avait-il pu être aussi négligent? Comment avait-il pas pu voir que la Reine Uthyr allait faire une chose pareil? Il revenait toujours sur une chose, les sentiments, les émotions. Tout ça l'avait rendu faible et l'avait aveuglé. Il avait qu'une seule chose à faire et c'était veiller sur les hommes de son île et pourtant il avait échoué lamentablement en étant beaucoup trop fasciné par eux. Peut-être même l'amour qu'il portait pour eux autrefois l'avait aveuglé, mais il refusait de croire qu'il avait pu seulement ressentir une telle chose un jour, il s'en pensait seulement incapable. Donc il mettait tout ça sur le compte de la fascination qu'il avait pour les hommes. Du moins, ceci ne se reproduirait plus. Puisqu'il avait fait en sorte d'effacer toutes traces de joies en lui en les voyant, il avait peut-être même détruit son coeur pour ne plus être aussi faible et commettre des erreurs comme celle-ci. Ce n'était pas le grand Esprit des ténèbres et de la destruction pour rien. Il pouvait effacer des choses et cela pouvait très bien se faire sur lui-même, alors il se débarrasse des choses nuisibles en lui qui l'a amené jusqu'ici.

Pourtant cela remonte à si loin, alors il avait pratiquement oublié tous les moments de joie et de bonheur qu'il avait pu ressentir en les observant. Aujourd'hui, il n'y avait rien de plus qu'un voile noir, de la haine et de la colère en lui et c'est tout ce qu'il pensait être capable de ressentir maintenant qu'il avait effacé tout le reste. Ils les haïssaient tous pour l'avoir trahi pour l'avoir enfermé, alors qu'il avait toujours tout fait pour eux sans rien demander. Il avait longtemps souhaité vécu parmi eux, maintenant ce n'était plus le cas et souhaitait qu'une chose partît loin d'eux et de les supprimer tous aussi pour peut-être recommencer à zéro le monde. De toute façon c'est ce qui risquait d'arriver si les mondes restaient séparer comme ça. Plus rien ne retenait et les stabilisait, les grands esprits maintenant affaiblis. Le Dream World était la seule chose les retenant, mais il risquait de s'étendre et les engloutir. Il savait parfaitement ce qu'il allait arriver, mais il n'avait certainement pas la force pour faire quoi que ce soit maintenant. Il devait attendre de retrouver sa force d'autrefois pour ainsi sauver ces pitoyables humains de leurs propres folies. Bref, Kuroï ferma les yeux en baissant la tête ne supportant plus de voir ce ciel qui lui rappelait ces fautes. Son attention fut rapidement attirée par la voix d'une personne dans le parc. Il était assez loin, mais il attendait tout de même très bien, puis le silence régnait ici.

- Le ciel est plus beau à Obscurum ...

Le grand esprit ouvrit les yeux et tourna la tête pour y voir un homme qui s'était arrêté au beau milieu du sentier. Ceci l'intrigua légèrement, car il ne comprenait pas pourquoi il était ici s'il trouvait vraiment plus beau le ciel à Obscurum. Pourquoi ne pas y aller? Obscurum était bien plus beau en général, bien que la reine Uthyr à changer plein de choses rendant le monde beaucoup moins beau qu'à l'époque. L'esclave faisant partie de ces raisons, ce qui n'existait pas autrefois. Qu'est-ce qui le retenait ici? Il avait bien envie de lui poser la question, mais il n'avait pas envie d'aller discuter avec un humain aussi. Kuroi se retrouva donc à hésiter. Pourtant, il prit sa décision rapidement, laissant la curiosité prendre le dessus, car malgré tout, ce petit trait de caractère ne l'avait jamais vraiment quitté. Il était toujours aussi curieux et bien qu'il détestait Luminum et les hommes, il en restait toujours curieux d'apprendre des choses sur eux, bien que cette fois il se convainquît que c'était seulement pour la connaissance et pour renforcer son choix de détruire les mondes. Il se leva finalement pour marcher dans sa direction d'un pas sûr avec toujours ce regard vide. Il se retrouva derrière lui bien rapidement et il se planta à quelques mètres de lui, car il n'aimait pas trop les approcher de trop près. D'une voix qui semblait complètement vide tout comme son regard, il lui posa directement la question.

- Dans ce cas... Pourquoi ne pas aller à Obscurum? Pourquoi restez-vous dans ce monde horrible?

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Dim 5 Avr - 16:32

Je regarda l'eau qui refléter les étoiles et le décor qui était autour du lac. J'étais trop loin du bord pour pouvoir admirer ma beauté. Je me suis mis à penser à mes expériences pour les armes. Certes, je contrôlais les éléments primaires, mais en combinant deux, j'en fais une nouvelle. Mes expériences se basent sur les armes, armures et autres. Ces derniers temps, j'étais en manque d'inspiration, il faut dire que j'ai presque tout fait comme armes pour la Reine, mais depuis que j'ai appris qu'elle voulait détruire ce monde de la technologie et du savoir, je voulais tout faire pour qu'elle n'y arrive pas. Certaines des armes pouvaient se retourner contre leur possesseur. J'en étais fier. J'allais devoir faire en sorte que sa soit la totalité des armes, magnifique carnage ! Tant pis si s'allait prendre encore quelques siècles, j'aurai la patience nécessaire pour cela. Je leva la tête vers le ciel, avec le temps et l'entrainement, mes sens c'étaient améliorés, je pouvais voir une fine fumée dans le ciel, celle qui pollue et qui rend le ciel moins magnifique que celui d'Obscurum.

- Dans ce cas... Pourquoi ne pas aller à Obscurum? Pourquoi restez-vous dans ce monde horrible?

Bravo Magnus pour avoir parler à haute voix ce que tu pensais sans faire gaffe s'il y avait des gens autour de toi ! C'était une voix vide d'émotions, je me retourna pour voir que c'était un homme, mais pas un humain. Il dégageait de lui une aura puissante, plus puissante que nous, les Sorciers. Cette aura était rempli de haine et elle m'était familière, je l'avais senti il y a très longtemps, cela devait être lors de la Séparation. Une grande aura noire ... familière ... Je l'avais déjà croiser, mais autrement.

- J'aime Luminum, mais pas autant que Obscurum. Et puis, ce serait trop long à expliquer, même si je crois que vous le savez, Grand Esprit. Je reste ici car j'ai des choses à faire, je me suis fait une identité et puis, je ne m'ennuie jamais. Et vous, si vous dites qu'il est horrible ce monde, pourquoi vous restez ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Dim 5 Avr - 20:31

Kuroi ne bougeait plus restant derrière l'homme, alors qu'il attendait une réponse de sa part. Sa curiosité était toujours aussi présente qu'autrefois, bien qu'il ne voulût pas s'avouer qu'il était toujours légèrement fasciné par les hommes. Il devait les haïr et rien de plus, la curiosité ne devait pas se mettre en travers de ses plans. Puis, il n'avait pas effacé la plupart de ses souvenirs avec les humains pour rien. Détruire ses émotions, ses souvenirs, son coeur était un parti de son plan pour ne plus jamais commettre d'erreurs, c'était probablement mieux comme ça, surtout pour le grand esprit de la mort et de la destruction. Il ne savait que détruire et tuer, alors tout le reste excepté la colère n'était pas nécessaire puisque tout ce qu'il fait est triste. L'homme en face de lui se retourna finalement après quelques instants et il put un peu mieux détailler la personne qui se tenait devant lui. C'était un homme de grande taille quand même, cheveux noirs et Kuroï pouvaient ressentir maintenant qu'il se concentrait un peu plus sûr lui qu'il n'était pas humain. C'était un sorcier, comme cette reine qu'il déteste tant. Il savait aussi une chose la plupart des sorciers travaillaient sous les ordres de cette reine. Peut-être était-ce aussi le cas de cet homme? Cela ne lui plaisait pas du tout et la seule chose qui le retenait de ne pas l'éliminer tout de suite c'est qu'il n'en était pas totalement convaincu. Il était persuadé d'être beaucoup plus fort que lui en tout cas, il était peut-être même un peu trop sûr de ses propres capacités, il pouvait avoir des surprises en passant ainsi, mais il ne pouvait le savoir maintenant, alors qu'il n'était pas tombé sur un adversaire plus fort que lui jusqu'à maintenant, même si ces pouvoirs étaient grandement diminués. Il y avait seulement Uthyr qui avait réussi à l'enfermer, mais elle n'était pas seule pour le faire, elle n'aurait certainement pas eu le pouvoir nécessaire pour faire une telle chose sinon. Elle avait eu de l'aide, mais si ce n'était pas arriver, alors il n'aurait pas eu de mal à l'avoir tout seul. Bref, l'homme en face de lui prit la parole.

- J'aime Luminum, mais pas autant que Obscurum. Et puis, ce serait trop long à expliquer, même si je crois que vous le savez, Grand Esprit. Je reste ici car j'ai des choses à faire, je me suis fait une identité et puis, je ne m'ennuie jamais. Et vous, si vous dites qu'il est horrible ce monde, pourquoi vous restez ici ?

Des choses à faire? Une identité? Il n'y comprenait pas trop, déjà qu'il ne comprenait pas pourquoi il avait mis les pieds ici en premiers lieux. Il avait d'ailleurs reconnu qu'il était un grand esprit, mais si on a un minimum d'intelligence et de pouvoir magique on peut le ressentir facilement puisqu'il dégage une aura très puissante et sombre aussi. Il n'était donc pas très surpris que l'homme devine une telle chose puisqu'il ressentait aussi une bonne puissante émaner de lui, bien qu'il ne le considérât pas vraiment comme une menace pour autant. Kuroi se demandait tout de même de quoi il voulait parler lorsqu'il dirait qu'il avait des choses à faire. Quoi exactement? Des choses pour la reine Uthyr? C'était possible, mais il ne pouvait demander une telle chose non plus. Bref, il n'avait pas tellement envie de lui expliquer sa présence ici ou lui expliquer son plan. Il ne pouvait comprendre ses intentions, il allait essayer de se défendre pour protéger sa petite vie misérable, mais rien ne pourrait le faire changer d'avis, du moins c'est ce qu'il se disait, il était déterminé à détruire tout pour recommencer. C'était pour les sauver qu'il faisait ça de toute façon, c'était soit leur mort direct soit leur errance et la souffrance infinie dans le Dream World. La première option lui paraissait beaucoup mieux. En tout cas, pourquoi il était ici? C'est simple, il récoltait des informations, il recherchait aussi une façon de regagner sa puissance rapidement pour en terminer plus vite, même si ce n'était pas plaisant pour lui d'être ici. Il devait aussi trouver Nefenhyr, la petite soeur d'Uthyr qui était la faute principale de ce monde à son avis. Tant qu'il n'avait pas retrouvé sa puissance entièrement, il allait en profiter pour accomplir certaines choses. Le grand esprit croisa les bras sans le quitter des yeux et il commença à parler de sa même voix vide.

- J'ai des choses importantes à faire ici, mais cela ne te concerne pas, sorcier... Et tu ne pourrais comprendre...

Kuroi fit quelques pas dans sa direction avant de passer à ses côtés en gardant une bonne distance pour regarder l'eau du lac à son tour. Le ciel se reflétait, mais plus il le regardait plus cela le rendait malade. Ce monde devait être détruit, rien n'allait ici. Le gardien releva la tête pour la tourner vers lui avec un regard beaucoup plus froid avant de recommencer à parler pour lui poser direction une autre question.

- Qu'as-tu as faire ici au juste? J'espère pour toi que tu ne travailles pas pour cette femme qui se prend pour une reine à Obscurum...

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Dim 26 Avr - 15:30

Il aurait put quand même faire semblant que je l'avais reconnu comme un Grand Esprit ! Faut quand même pas trop abuser de vos rangs ! Même si je n'en n'ai pas rencontré beaucoup, faut quand même qu'il soient polit ! Sinon, il se peut qu'ils ne savent pas ce que c'est la politesse, j'ai aussi pas trop envie de traîner chez eux à leur apprendre les bonnes manières, car si lui il n'est pas très joyeux, je ne donne pas trop d'espoir pour les autres ! Je m'interroge beaucoup sur ce qu'il fait ici s'il dit que ce monde à ses yeux est horrible. Je lui donne raison, la pollution blesse la nature et les humains d'ici. Plusieurs personnes et groupes essayent de sensibiliser les personnes à ça, certains sont toucher, d'autres ignorent. Ils n'ont cas aller plus loin pour ça.

- J'ai des choses importantes à faire ici, mais cela ne te concerne pas, sorcier... Et tu ne pourrais comprendre...

- En effet, vu que je suis une sous race et que je suis moins intelligent face à vous, je ne peux pas comprendre.

Il s'avança vers moi, pour aller à mes côté mais en gardant une bonne distance. Il a peur de toucher mon aura où quoi ? Je soupire pour ensuite me retourner vers le lac et regarder vers l'horizon. Si on ne regarde pas si loin, on peut voir de la nature, mais au fond, ces grands immeubles qui montent vers le ciel. Des choses importantes hein ? J'aimerai bien savoir quoi, mais je sens que ma curiosité va me faire atterrir dans des embrouilles avec monsieur Grand Esprit.

- Qu'as-tu as faire ici au juste? J'espère pour toi que tu ne travailles pas pour cette femme qui se prend pour une reine à Obscurum...

- Tu ne pourrais pas comprendre. Je souris. Mais en tout cas, on m'a démasquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Jeu 30 Avr - 0:43

Kuroi haussa seulement un sourcil lorsqu'il commença à dire qu'il n'était pas aussi intelligent que lui. Il ne comprenait pas trop pourquoi il se descendait comme ça, mais bon ça n'avait pas trop d'importance. Il était parfaitement d'accord pour le côté intelligent. Il les trouvait incroyablement stupides, surtout ceux de Luminum. Comment pouvaient-ils ne pas ressentir la souffrance de la Terre? Comment pouvaient-ils continuer à vivre ainsi, alors que le malheur les entoure? En tout cas, ils étaient tous terriblement idiot à ses yeux et ça ne changerait pas de sitôt. Du moins, tant qu'ils ne lui prouveront pas qu'ils peuvent devenir meilleurs, ce qu'il croyait toujours impossible. Les hommes étaient perdus et ne pourraient changer, sauf en recommençant tout depuis le début pour ne plus répéter les mêmes erreurs. Le reste de sa phrase, il ne la comprit pas trop. "Sous-race"? Pourquoi? Il ne s'était jamais considéré comme étant plus haut ou supérieur à eux. Ils les avaient même placé plus haut que lui par le passé, bien que maintenant il les considère comme des minables. Il était un grand esprit, mais ça ne faisait pas de lui un être supérieur, il était là pour protéger et maintenir la paix, voilà et s'il devait abuser de son statut, il n'en aurait pas le choix, c'était pour le bien de tous. En tout cas, il attendait la réponse de l'homme tout en regardant l'horizon qui était horrible à cause des tours que les gens de Luminum avaient décidé de construire. Qui avait eu l'idée de construire ce genre de chose? C'était tout simplement une horreur visuelle et ces choses avaient remplacé une forêt. Comment avaient-ils osé? Pourquoi ne faisaient-ils pas comme à Obscurum? Construire autour sans tout raser? Il ne pourrait jamais comprendre d'où avait pu sortir l'idée de détruire la terre.

- Tu ne pourrais pas comprendre. Mais en tout cas, on m'a démasquer.

Kuroi retourna la tête vers le sorcier sans perdre ce regard froid qui semblait être beaucoup plus visible cette fois. Il ne pouvait pas comprendre? Il travaillait pour la reine Uthyr, il lui avait confirmé, donc il avait encore moins envie de comprendre pourquoi des personnes s'acharnaient pour travailler pour elle, alors qu'elle n'en absolument rien à faire des autres. Elle ne pense pas à elle, il l'avait bien compris ça. Bref, c'était évident que la reine manigançait des choses ici et elle devait se servir de cet homme pour y arriver. Il pouvait très bien y mettre fin maintenant et lui nuire, car ce qu'il voulait en plus de sauver les mondes en les réunissant, c'est se débarrasser de cette femme et empêcher ses plans. L'homme à côté de lui affichait cette grimace, un sourire qu'il était incapable d'afficher lui-même. Il trouvait ça bizarre, il était stupide ou il n'avait pas compris qu'il pouvait très bien le tuer juste parce qu'il travaille pour elle? Kuroi retourna la tête pour regarder devant lui avant qu'une ombre apparaisse dans sa main et quelques secondes après un très long katana se formèrent et d'un mouvement rapide, il l'approcha du cou de l'étranger avant de le regarder du coin de l'oeil. Il n'en avait rien à faire de la présence d'autres personnes, il pouvait très bien se faire remarquer, mais ça n'avait pas d'importance.

- Si tu ne souhaites pas mourir ici... Tu vas m'expliquer ce que tu fais pour elle...

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Sam 16 Mai - 8:28

Quand j'avais fini de dire ma phrase, le Grand Esprit tourna sa tête vers moi. Enfin ! Bordel, il m'énervait à pas me regarder ! D'habitude, tous les hommes me regardent. Ça m'aurait fait encore plus plaisir s'il me regardait autrement qu'avec ce regard froid. Je savais très bien que je le provoquais un peu, mais je ne pouvais pas m'en empêcher ! Surtout si ça pouvait attirer son regard sur moi. Il était étrange surtout. Je pouvais comprendre qu'il n'aimait pas la Reine Uthyr, moi non plus je ne l'aime pas. Je profite juste de mon grade pour savoir ce qu'elle manigance. Au début, je n'en savais rien, je travaillais juste pour elle pour gagner de l'argent, puis, j'ai su ce qu'elle manigançait et sous son nez, j'ai piégé les armes d'assaut pour qu'ils se détruisent en explosant pour faire le plus de dégât à ses troupes et aux armes des soldats pour qu'ils se retournent contre eux. Tout ça se fera sous mon ordre pour que toutes les armes détruisent les troupes de la Reine. J'étais assez fier de moi. Le bel homme retourna la tête pour regarder devant lui quand une ombre se forma dans sa main pour devenir un katana assez long, il l'approcha de moi rapidement, je pouvais l'esquiver, mais je voulais le voir de plus près. Il me regarda du coin de l'œil en me menaçant avec son arme qui était sur mon cou. Je pouvais à présent mieux l'étudier. Ces magnifiques cheveux longs noirs dont je mourrais d'envie de toucher, ses yeux rouges qui me regardaient d'un regard froid. Si seulement il n'était pas comme ça ! Je suis sûr qu'il serait tombé amoureux de moi !

- Si tu ne souhaites pas mourir ici... Tu vas m'expliquer ce que tu fais pour elle...

- Alors, si je n'explique pas, je meurs. Si j'explique tu vas quand même me tuer, non ? Bref, même si je ne parle pas sous la menace d'une arme, je vais quand même le dire, car j'ai bien envie de partager mon secret avec toi bel homme. Je suis le conseiller de la Reine et son fabriquant d'armes ... Et je ne sais pas si je dois dire la suite ... Car elle même ne le sait pas que j'ai fait ça ... Peut-être que tu ne mérites même pas de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Lun 18 Mai - 13:22

Kuroi restait immobile tenant toujours fermement son katana entre ses mains toujours placer contre le cou du sorcier qu'il menaçait de tuer s'il ne lui révélait pas ses intentions, mais allait-il le tué quand même s'il lui avouait ce qu'il faisait pour la reine Uthyr? Il savait qu'il nuirait probablement sur le plan de la reine en tuant une personne sous son contrôle, mais il pouvait aussi l'utiliser s'il le laissait en vie. Il y avait aussi qu'il pouvait très bien se faire remarquer par la sorcière s'il venait à tuer l'un de ses larbins. Il ignorait encore à quel point elle pouvait le considérer important, donc peut-être qu'il pouvait tuer un simple soldat qui ne lui rapportait rien où tout le contraire quelqu'un d'important dans les plans de la reine et c'est là qu'il risque de se faire remarquer. Pourtant, il avait tout de même une forte envie de faire couler son sang et de lui enlever la vie, sa haine envers la reine et ses sujets étaient si forts qu'il pouvait agir sans réfléchir parfois, un peu comme à cet instant où il avait fait apparaître son arme, alors que n'importe quelle personne vivante à Luminum pouvait le voir et trouver sa très étrange. Il voulait voir toutes ces personnes travaillant pour la reine mourir, ils ne méritaient pas d'être sauvé, ils ne méritaient que la mort et rien d'autre. Pourtant, Kuroi n'était pas un monstre non plus, il était un Grand Esprit et il ne devait pas prendre une vie par pur plaisir de la prendre, bien que c'était très difficile après ce qu'ils lui avaient fait par le passé. S'il ne le tuait pas aujourd'hui, il subirait de toute façon le même sort que sa reine un jour ou l'autre. Pour l'instant, il devait garder son calme et attendre de recevoir une réponse à sa question qui déciderait du sort de l'homme. D'ailleurs, il s'était légèrement rapproché de lui pour lui plaquer sa lame contre son coup, bien qu'il n'y pensât pas trop pour l'instant, ceci risquait de lui déplaire fortement et l'homme semblait le scruter plus attentivement maintenant qu'il était plus proche. Bon, le grand Esprit n'était parfois pas mieux puisqu'il pouvait regarder une personne pendant plusieurs minutes avec insistance pour l'étudier le plus possible, d'ailleurs il avait remarqué que cela mettait mal à l'aise les mortels sans qu'il ne comprenne pourquoi. Bref, cela ne prit pas beaucoup de temps avant qu'il réponde à sa question.

- Alors, si je n'explique pas, je meurs. Si j'explique tu vas quand même me tuer, non ? Bref, même si je ne parle pas sous la menace d'une arme, je vais quand même le dire, car j'ai bien envie de partager mon secret avec toi bel homme. Je suis le conseiller de la Reine et son fabriquant d'armes ... Et je ne sais pas si je dois dire la suite ... Car elle même ne le sait pas que j'ai fait ça ... Peut-être que tu ne mérites même pas de le savoir.

L'esprit se retrouva bien vite figé sur deux mots en particulier. Pourquoi avait-il dit ce genre de chose? Bel homme? Pourquoi? Un homme pouvait complimenter un autre homme ainsi sans que ce soit bizarre peut-être? Lorsqu'il les observait pourtant, il voyait uniquement ce genre de compliment entre un homme et une femme. Il s'était donc trompé là-dessus aussi? Il n'y comprenait rien. Kuroi chassa rapidement ceci de son esprit en se disant qu'il n'avait pas à se soucier de ce genre de détail, puisqu'il était bien un homme, mais aussi un grand Esprit, donc en aucun cas il n'avait à s'intéresser aux choses des hommes normaux, c'était inutile et penser comme un homme humain serait terriblement honteux pour lui qui ne les supportait plus. Bref, il fut également emporté par sa curiosité, mais aussi par sa colère, puisque ce sorcier essayait de faire le malin alors qu'il était menacé par une arme. Il avait appris certaines choses le concernant en tout cas. Il n'était pas un vulgaire larbin, il était même plutôt important pour la reine puisqu'il est son conseiller. Il pouvait très bien le tuer pour qu'elle perde cette personne importante, mais encore une fois il risquait de peut-être un peu trop s'exposer en faisant cela et il était aussi curieux par cette chose qu'Uthyr ne semblait pas connaître. Puis, comme dit, il n'est pas un monstre. Pourtant, il restait une grande menace pour lui s'il fabriquait des armes. Il devait pourtant choisir entre les nombreuses options qui s'offraient à lui à cet instant. Le grand Esprit de la mort se déplaça rapidement gardant toujours son katana contre le cou de l'homme et il se planta bien en face de lui pour l'observer droit dans les yeux. Il ne fit même pas attention à la proximité, il attrapa fermement et violemment le chandail de l'homme de sa main libre tout en appuyant plus la lame contre le cou de l'homme. Il se foutait pas mal de le couper ou pas avec la pression. Son regard rouge sang était toujours aussi froid alors qu'il le regardait droit dans les yeux sans bouger davantage. Kuroi prit ensuite la parole d'une voix forte et dur pour le menacer à nouveau pour qu'il lui explique.

- Arrête de jouer ! Tu veux vraiment mourir ici? Je ne mérite peut-être pas de savoir, mais si tu tiens à ta misérable vie sorcier, tu vas terminer en m'expliquant ce qu'elle ne sait pas... Alors parle ! Maintenant !

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Dim 24 Mai - 17:41

Je remarqua bien qu'il était surprit quand j'ai dit " Bel homme ". Je ne pouvais pas trop lui en vouloir, il ne savait pas grands choses sur les humains et autres races. Je crois, non, je suis sûr, qu'il pense qu' il y a que des personnes hétéro, quel dommage qu'il croit cela ! Et peut-être que je suis allé un peu vite ... Il faudrait que je fasse plus attention à l'avenir. Je voulais avoir une relation avec lui, mais je crois que ça va être difficile pour ce Grand Esprit de la mort, déjà que là ... Je devais faire en sorte de ne pas me faire tuer par lui, même si ça serait une grande chance de se faire tuer par cet homme si beau et si charmant ! Je sais que je peux mourir juste avec mes réponses qui doivent sûrement lui faire croire que je fais le malin, mais je suis comme ça, j'aime jouer avec le feu. Mes amis n'arrêtent pas de me le dire que je devrais arrêter de jouer avec le feu comme ça, mais heureusement que je n'ai pas bus, ça serait encore pire, je ne pourrais pas compter sur mes amis là. Le bel homme se déplaça rapidement pour me faire bien face et m'observer droit dans les yeux et garda son maudit katana contre mon cou. Il m'attrapa violemment par la chemise que je portais. Je n'avais pas envie qu'il me le froisse quand même ! Bon ... C'est vrai que j'ai une grande garde-robe, mais voilà quoi ! Je n'avais pas vraiment envie d'aller voir mon tailleur juste pour ça. Et en plus, il continua à appuyer de plus en plus en fort contre mon cou ! Et en plus, je suis sûr que le sang ça doit mettre du temps pour s'enlever ! Son regard était toujours aussi froid, comme j'aurais aimé qu'il me regarde autrement ! Mais on ne peut pas tout avoir dans la vie malheureusement.

- Arrête de jouer ! Tu veux vraiment mourir ici? Je ne mérite peut-être pas de savoir, mais si tu tiens à ta misérable vie sorcier, tu vas terminer en m'expliquant ce qu'elle ne sait pas... Alors parle ! Maintenant !

Là, ça va trop loin ! J'arrivais à garder mon calme jusqu'à là, mais là, je me mettais vraiment en colère et heureusement que je n'étais pas un débutant en matière de la magie et que j'avais mes bagues comme canalisateur, sinon, mon pouvoir se serait libéré. Je mis ma main sur son katana et sera, le sang commença à couler de ma main. Il croit que tout le monde est pareil, il se met le doigt dans l’œil, il ne nous connaît pas vraiment, c'est juste son cœur qui lui fait dire ça, car il est rempli de haine. Il ne veut pas apprendre à nous connaître.

- Je m'en fiche de mourir ici et maintenant, mais tout ce que je veux, c'est qu'elle meurt. Alors tu peux me tuer, mais je sais que tu as la même haine que moi pour elle et si tu me tues, tu sauras au moins ça : certaines de ses armes sont piégées, mais à fur et à mesure, ce stock grossi. Le problème ? Tue moi et jamais ses armes s'activeront pour tuer ses soldats. Je ne veux pas un autre massacre, j'ai déjà assez vu pour la Séparation, mais là, se sera en plus pire. Maintenant, tue moi si ça te chante, moi, je m'en contre fiche.

Peut-être que je suis allé trop loin, mais faut pas trop pousser le bouchon trop loin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Jeu 28 Mai - 14:55

Kuroi attendait, il attendait une réponse de la part de l'homme qu'il menaçait. Il voulait savoir ce que manigançait ce sorcier dans le dos de son souverain. Existait-il vraiment des sorciers qui cachait des choses à la Grande sorcière? Elle tenait pratiquement tous les sorciers dans sa main sous son contrôle et même le royaume d'Obscurum, donc avait-elle des personnes qui l'entourent qui cherchait à se venger d'elle? Luminum n'avait pas été créer pour justement envoyer tous ceux qui s'opposait à elle? De moins presque tout le monde, puisque désormais dans son propre monde, il existe des discordes entre la reine et les autres royaumes alentour de la capitale. Bref, sa curiosité s'empara de lui, il devait savoir ce que faisait cet homme contre sa reine et surtout pourquoi il lui cachait des choses alors que c'est son conseiller. Le grand esprit arriverait jamais à comprendre la logique des humains que ce soit ici ou même à Obscurum. D'ailleurs, il remarqua un léger changement de comportement chez le sorcier. De la colère. L'homme était en colère contre lui, forcément se faire menacer ainsi et être forcé à parler ne devait pas le réjouir énormément, mais sa colère ne l'affectait pas vraiment, il en avait strictement rien à foutre. Il allait continuer de lui parler comme ça, ce changement de comportement était insignifiant à ses yeux. Il allait parler ou bien il allait mourir comme il lui avait dit, bien qu'il serait déçu de ne pas avoir eu sa réponse, mais il ne faisait pas semblant, quand il menace de faire quelques choses, il le fait vraiment. Bien qu'il préfère éviter de tuer une personne aussi importante pour Uthyr, car il risquait de se faire remarquer par cette dernière. Il devait rester à l'écart encore un moment pour pouvoir récupérer l'intégralité de sa force et mettre un terme aux agissements de la reine. Bref, l'homme prit ensuite la parole toujours semblant énerver contre lui tout en attrapant la lame de sa main ce qui la coupa et le sang commença à couler

- Je m'en fiche de mourir ici et maintenant, mais tout ce que je veux, c'est qu'elle meurt. Alors tu peux me tuer, mais je sais que tu as la même haine que moi pour elle et si tu me tues, tu sauras au moins ça : certaines de ses armes sont piégées, mais à fur et à mesure, ce stock grossi. Le problème ? Tue moi et jamais ses armes s'activeront pour tuer ses soldats. Je ne veux pas un autre massacre, j'ai déjà assez vu pour la Séparation, mais là, se sera en plus pire. Maintenant, tue moi si ça te chante, moi, je m'en contre fiche.

Kuroi continuait de l'observer assez perdu pour l'instant. Il se fichait de mourir? Il voulait tuer la reine Uthyr? Il voulait vraiment la trahir? Était-il en train de lui raconter des conneries en ce moment? Il comprendrait jamais les humains et leur idée de vouloir trahir leurs semblables. Il avait donc bien du mal à croire aux paroles du sorcier. Était-ce seulement un moyen de le faire lâcher? Pourtant sa colère était bien réelle. Si les armes étaient piégées alors ceci serait aussi un avantage pour lui, mais rien de tout cela n'était certain. Le grand esprit était assez hésitant se posant tout plein de questions en même temps. Que pouvait-il faire? Le croire? C'était un sorcier, un de ces êtres qui l'avait autrefois enfermé dans le Dream World et il travaillait pour Uthyr malgré tout. Puis, il était assez surpris de l'entendre parler si facilement de la mort. Sa propre vie avait si peu d'importance à ses yeux? C'était vraiment étrange puisqu'il était persuadé que tous les hommes étaient pareils, c'est-à-dire voulant à tout prix protéger leur petite vie insignifiante même si cela en coute des milliers d'autres. Il se serait trompé là-dessus aussi? Non, ils étaient tous pareil, il devait faire semblant, c'était peut-être juste une stratégie pour le pousser à le faire lâcher prise. Sans le remarquer Kuroï avait doucement desserré la lame contre le cou de l'homme. Sa motivation pour le tuer avait tout de même bien baissé, puisque peut-être leur but était identique. La mort d'Uthyr. Il lui disait peut-être pas la vérité, mais il ne pourrait le savoir, sauf en voyant de ses propres yeux les plans qu'il avait organisés, en espérant juste qu'il n'irait pas le dénoncer à la reine s'il le relâchait. L'esprit de la mort resta immobile un instant à réfléchir à toutes les possibilités et finalement prit une décision qu'il allait peut-être regretter plus tard. Le katana qu'il tenait dans sa main disparut comme il était apparu devenant une ombre et de s'effacer complètement. Il relâcha ensuite la chemise de l'homme lentement tout en changeant complètement sur le coup. Passant d'un regard froid et mauvais à un autre complètement impassible. Il s'était calmé bien qu'il n'arrivât pas à croire complètement à cette histoire que lui avait racontée le sorcier.

- Tu as répondu à ma question... Je n'ai donc pas l'intention de te tuer... Et si ce que tu dis est vrai, alors je ne vais pas arrêter quelque chose qui pourrait m'être favorable plus tard...

Kuroi laissa le silence retomber quelques secondes regardant la main de l'homme qui avait attrapé son katana. Pourquoi avait-il fait ça? Une façon pour prouver ses paroles? Non, il n'arrivait pas à croire cela. L'homme devait tenir un minimum à sa vie tout de même, tous les hommes sont comme ça, il ne pouvait pas faire exception à la règle. Ayant retrouvé son calme en apprenant que l'homme partageait les mêmes idées que lui, du moins si cela était la vérité. L'esprit se retrouva à agir étrangement, ce qui lui arrivait parfois dans des moments suivant la colère, des moments de gentillesse qui lui passait comme ça, bien qu'il niât toujours immédiatement après en trouvant toujours une bonne excuse à son geste. Il ne voulait accepter qu'il eût gardé un petit côté de l'ancien lui, mais parfois cela était visible comme à cet instant. Le grand esprit de la destruction prit le poignet de l'homme pour ensuite approcher sa main blesser de lui en l'observant. Il se foutait pas mal sur le coup que le sorcier soit énervé contre lui après toutes les paroles qu'il avait dites. Il ne faisait attention à rien. Sans lui demander son avis, Kuroï posa sa main libre sur la sienne et quelques minutes après la retirèrent. Sa main semblait soigner, il répéta l'opération sur le cou de l'homme sans un mot. Il relâcha immédiatement le poignet de l'homme en lui jetant un dernier regard avant de reculer un peu et de lui faire dos à nouveau et fixer le lac. Réalisant maintenant la proximité qu'ils avaient eue et surtout pour empêcher le sorcier de voir la fatigue sur son visage. Utiliser son pouvoir ainsi dans ce monde l'épuisait énormément, surtout si c'était un pouvoir totalement au contraire de sa nature.Soigner les gens n'était pas son domaine, mais il voulait se faire croire qu'il avait fait ça uniquement pour que la reine où qui que ce soit voit sa blessure. Ce qui pourrait attirer de nombreuses questions qui pourraient aboutir sur lui. C'était peut-être aussi le moyen de gagner un allié même avec toutes les menaces. Bref, le grand esprit n'était vraiment pas en forme maintenant, Luminum le vidait encore plus vite de son énergie qu'Obscurum pour une raison inconnue, probablement la quasi totalité absence de magie. Déjà qu'il ne pouvait pas survivre très longtemps en dehors du Dream World, mais c'était bien pire ici. Kuroi ferma les yeux avant de reprendre la parole après un instant, mais certainement pas pour s'excuser de son comportement, le mot "désolé" lui était assez inconnu et la gentillesse s’arrêtait là. Il avait déjà fait assez en le soignant, il n’était même pas sûr que ceci serait à son avantage puisque l’homme pouvait lui mentir.

- Ce n'est pas vraiment ma spécialité de soigner, mais au moins je possède se sort mineur qui fera en sorte que personne ne te posera de questions... Enfin... Comment t'apeles-tu? Et pourquoi n'es-tu pas d'accord avec les idées de ta reine? Elle t'a nommer comme son conseiller? Ne devrais-tu pas être heureux de tout se pouvoir, surtout qu'elle doit t'en avoir offert...

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Mar 2 Juin - 13:46

Je savais qu'il réfléchissait à toute à l'allure. C'était vrai qu'à Obscurum, beaucoup de personnes n'aimaient pas la Reine. Une bonne partie de la population voulait la voir décapité. Mais qui allait être à la tête du Royaume ? Si elle meurt, sa va finir en bain de sang, c'est sûr. Mais si rien ne changeait, la vie sera belle pour certaines personnes, mais moins belle pour d'autres. Soit on la tue et ça va finir en magnifique bain de sang, soit elle change et la vie sera belle pour tout le monde ! Je préfère la deuxième option, le temps était beaucoup plus beau avant ce tragique incident. Il existe d'autre moyen pour parvenir à notre but, mais pas toujours. Si ce Grand d'Esprit de la Mort voulait lui aussi la voir morte, j'espère qu'il s'y prendra bien, et non mal. Je l'espère de tout cœur.
Quand je lui répondis, il était perdu. Je pourrais bien évidemment lui raconter des conneries pour pouvoir me sauver, mais je disais la vérité. S'il comptait attaquer la Reine avec une armée, cela lui donnerai un grand avantage durant le combat, mais il fallait le faire au bon moment. Les armes non piégés étaient majoritaire, contrairement à celle piégés. Je pourrais faire en sorte de reprendre les armes qui ne sont pas piégés avec le prétexte qu'elles ont besoins d'être améliorer ( ce qui est vrai dans un sens ). Pour les armes d'assaut ... Cela reste une autre paire de manches. Il faudra que je m'en occupe avec quelques amis pour les trafiquer. Il faut travailler pour avoir ce changement ! Le Grand Esprit paru me croire, je remarqua qu'il commençait à desserrer son emprise de sa lame contre mon cou. Je sentais le sang coulait le long de mon cou pour tâcher ma chemise, pareille sur ma main, même si c'était celle qui saignait le plus. Je gardais ma main sur sa lame, je crois que j'avais agis comme ça par la colère, il faudrait vraiment que je me canalise plus, dommage que je n'ai pas de bague pour ça ! Et pour finir, le bel homme fit disparaître sa lame et ma main se referma sur du vent. Il me croyait en fin de compte, ou presque du moins. C'était un début. Il relâcha ensuite ma chemise, lentement en changeant ( ENFIN ) son regard pour devenir indéchiffrable, c'était aussi un début.

- Tu as répondu à ma question... Je n'ai donc pas l'intention de te tuer... Et si ce que tu dis est vrai, alors je ne vais pas arrêter quelque chose qui pourrait m'être favorable plus tard...

- Tu choisis de me croire ou non, ça, c'est ton choix, pas le mien.

Je baissa ma main ensanglanté, j'allais devoir traiter ça dès que je rentre. Il avait l'air de ne pas comprendre mon geste. Il faut franchement arrêter de croire que tout le monde est pareil ( ce qui est totalement faux ). Ce n'est pas celui qui nous a créer, celui qui nous a dit comment se tenir debout, réfléchir ... On peut se tromper et alors, il faut l'accepter, on ne peut pas toujours avoir raison. Je continuais à le regarder, me demandant si il pourrait un jour ressentir des sentiments. Il prit mon poignet et approcha ma main de lui, tout en m'observant de ses yeux, je garda mon regard rivé dans les siens. Sans me demander mon avis il posa son autre main dans la mienne, je souris. Même si c'est un Esprit, ou encore une personne qui ne ressent aucune émotion, je pouvais sentir sa douce chaleur. J'étais habitué à sentir la chaleur des autres contre celle de mon corps ... Quelques minutes après, il retira sa main ( à mon grand regret, car je commençais tout juste à apprécier ce contact ! ). Ma main semblait soigner, visiblement il n'était pas seulement Grand Esprit de la Mort. Il me jeta un dernier regard avant de reculer et de me faire dos. Je passa ma main sur mon cou, ça va partir assez vite si ça se soigne rapidement. Je passa ensuite ma main dans mes cheveux, réalisant un peu la chance que j'avais eu. J'ai dis la vérité, même si je crois qu'il croit que je lui mens. Je vais devoir lui montrer que je ne mentais pas.

- Ce n'est pas vraiment ma spécialité de soigner, mais au moins je possède se sort mineur qui fera en sorte que personne ne te posera de questions... Enfin... Comment t'apeles-tu? Et pourquoi n'es-tu pas d'accord avec les idées de ta reine? Elle t'a nommer comme son conseiller? Ne devrais-tu pas être heureux de tout se pouvoir, surtout qu'elle doit t'en avoir offert...

- Je comprends si tu te sens épuiser, moi aussi quand je débutais, je m'épuisais vite et aujourd'hui, c'est si j'utilise une trop grande dose d'énergie. Pour toi, ça doit tout simplement être le fait que c'est pas ton domaine. Je ne suis pas d'accord avec elle tout simplement parce que je ne veux pas un autre carnage qui surement plus grand que celui là, ensuite que ça sera une grande perte de savoir et même si elle hait sa sœur, elle va être surement triste. Et tous ce qui se passe à Obscurum ... J'utilise juste mon grade pour moi-même, avoir accès à des connaissances pour améliorer les armes en matière de destruction, cela me donne quelques privilèges. Et je me nomme Magnus Bane, et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Mar 2 Juin - 16:42

- Je comprends si tu te sens épuiser, moi aussi quand je débutais, je m'épuisais vite et aujourd'hui, c'est si j'utilise une trop grande dose d'énergie. Pour toi, ça doit tout simplement être le fait que c'est pas ton domaine. Je ne suis pas d'accord avec elle tout simplement parce que je ne veux pas un autre carnage qui surement plus grand que celui là, ensuite que ça sera une grande perte de savoir et même si elle hait sa sœur, elle va être surement triste. Et tous ce qui se passe à Obscurum ... J'utilise juste mon grade pour moi-même, avoir accès à des connaissances pour améliorer les armes en matière de destruction, cela me donne quelques privilèges. Et je me nomme Magnus Bane, et toi ?

Kuroi resta immobile écoutant attentivement ce que disait l'homme derrière lui sans se retourner pour autant, ce qui aurait peut-être été polie, mais il n'est pas humain et donc la politesse il ne connaît pas du tout. Le sorcier aussi s'épuisait donc rapidement au début, mais pour lui c'était différent, déjà les soins ce n'était pas du tout son domaine, il avait seulement utilisé sa capacité de régénération sur l'homme au lieu de lui-même. Il était seulement spécialisé dans la destruction et la mort et ça c'était complètement le contraire à sa nature. Puis, Luminum n'était pas le bon endroit où pratiquer la magie pour lui, déjà qu'il pouvait rester ici uniquement quelques jours sans en mourir, l'utilisation de magie raccourcissait sa durée dans ce monde. Il détestait cela puisqu'il avait l'impression d'avoir toutes les faiblesses d'un humain, ces choses qu'il déteste tellement. Il ne voulait pas leur ressembler, c'est pourquoi il s'était retourné pour cacher cette fatigue et il allait parfaitement nier l'évidence. Cet homme ne devait pas croire qu'il était fatigué ce qui le comparerait à un humain. Il y avait bien une chose qui le maintenait debout à cet instant et c'était les ténèbres, car les ténèbres lui redonnaient légèrement de la force, bien que trop peu comparer à ce qui lui soit absorbé. Si le soleil aurait été présent, il se serait peut-être déjà écrouler sous l'épuisement. Pourquoi devait-il être si faible? Quand est-ce que c'est pouvoir allait lui revenir entièrement? Il ne supportait pas d'être faible et probablement plus faible que ce sorcier à cet instant précis. Bref, l'homme avait ensuite enchainé en lui expliquant ses raisons de trahir la reine Uthyr. Le carnage qu'elle avait provoqué, mais ne réalisait-il pas qu'il prévoyait de faire un carnage lui-même? En tout cas, Kuroï lui avait pour but d'éliminer tout le monde sans exception, car il ne pensait pas que seulement éliminer le camp de la reine allait changer quoi que ce soit. Il fallait tout recommencer à zéro, se débarrasser des deux têtes dirigeant les deux mondes. Uthyr et Nefenhyr ainsi que leurs peuples. Pas de différence à ses yeux, elles ont toutes les deux des choses impardonnables qui méritaient punition et la punition serait la mort de toute chose. Puis c'était la seule solution pour lui, le Dream World allait les absorber un jour s'il ne faisait rien et cela risquait d'être bien pire que la mort pour eux. La mort est rapide, mais rester prisonnier du Dream World c'est complètement autre chose que personne ne pourrait s'imaginer. Donc pour un nouveau monde uni, tout devait être effacé et recommencé. Tout comme il l'avait avec lui-même en détruisant les souvenirs et les sentiments qui l'avaient nui par le passé.

Le sorcier lui expliqua également qu'il utilisait son grade uniquement pour lui puisque ceci lui rapportait plusieurs privilèges, mais s'il est vraiment le conseiller de la reine, alors il se devait être un minimal présent avec elle et la conseiller sur certaines choses sans qu'elle ne remarque sa trahison. En tout cas, il ne pourrait jamais comprendre ces êtres et il ne voulait pas essayer de les comprendre plus que ça. Leurs stupidités pourraient réussir à l'atteindre de nouveau comme il y a très longtemps. Ceci ne devait plus arriver, il devait continuer à suivre ses propres idéaux. Il pouvait faire de cet homme son allié pour se débarrasser d'Uthyr et son armée, mais l'issue de tout cela resterait le même. En tuant Uthyr, il pourrait regagner de sa puissance qu'elle lui avait enlevée pour détruire tout le reste et recommencer dans un monde où il prendrait soin que les erreurs passées ne se reproduisent plus. Il n'avait d'attache avec personne, contrairement à autrefois quand il tenait à cette population qui la trahit. Il ne ressentait plus toute cette attache envers eux, il ne ressentait tout simplement plus rien qui pourrait l'empêcher de poursuivre ses plans. L'amour, l'amitié, la joie, l'admiration, tout ceci n'était que des mots insignifiants pour lui. Du moins, c'est ce qu'il tentait de se faire croire, car certains de ces agissements peuvent prouver le contraire comme lorsqu'il décida de le soigner. Le sorcier lui donna ensuite son prénom avant de lui retourner la question. C'était presque insultant qu'il ne connaisse pas son nom étant le grand Esprit de la Mort, de la Destruction et des ténèbres. Une entité qui avait autrefois toujours veillé sur eux et qui était vénérée comme les autres grands esprits comme des dieux, mais Uthyr avait tout effacé d'eux et donc le temps les avait fait oublier surtout à Luminum. Les elfes d'Obscurum pouvaient encore se rappeler d'eux, mais les humains et plusieurs autres races n'ont plus aucun souvenir de leur existence. Ils n'étaient plus rien pour personne. Le grand esprit ferma doucement les yeux avant de les rouvrir pour regarder la lune. Il lança un faible "je vois" à tout ce qu'il venait de lui dire avant de poursuivre.

- Je suis le Grand Esprit Kuroi... C'est décevant... Les années ont passées et nos noms ont été oublier de tous... Pourtant nous avons toujours été présent pour vous protéger...

Le grand esprit poussa un faible soupir avant de baisser la tête sans toujours se retourner vers lui. Il garda à nouveau le silence quelques instants, le fait d'être oublié ainsi ne l'aidait pas à retrouver l'estime qu'il avait pour les hommes autrefois, au contraire. Il n'arrivait pas à croire qu'on puisse les oublier lui et les autres comme ça, alors qu'ils avaient tout fait pour eux. Sa tête commença à lui tourner légèrement, mais il resta planter comme un piquer toujours de dos à l'homme en refusant toujours de montrer son visage probablement fatiguer. Malheureusement il ne réussit pas à le cacher très longtemps. Il commença à voir trouble et il posa sa main sur son visage en fermant les yeux, comme si cela allait arranger sa vision, mais rien n'y fit en rouvrant les yeux c'était toujours aussi trouble. Un petit pas vers l'arrière comme pour reprendre son équilibre puisque tout semblait bouger autour de lui, mais tout le contraire se produisit, il la perdit complètement, il fit plusieurs pas encore vers l'arrière avant de perdre pied et de tomber vers l'arrière, mais au lieu de rencontrer le sol, il heurta ce qui se trouvait derrière lui depuis le début. Le sorcier qui pouvait très bien décider de le laisser tomber complètement s'il le voulait ou au contraire le retenir.

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Mer 3 Juin - 15:00

Pendant que moi je lui parlais, lui, il ne se retourna pas. Eh bien, ça doit être joyeux quand ils prennent le thé les Grands Esprits ! Si lui ressent que dalle et qui n'a pas appris les bonnes manières, je donne pas cher pour les autres ! Et il pouvait très bien accepter qu'il pouvait être fatiguer, cela n'allait pas le rabaisser à notre rang si c'est qu'il craint le plus ! Peut-être, mais au moins, il l'aura accepter, cela n'est pas une preuve de faiblesse, mais de force. Je crois bien qu'il nous déteste, il se fait des idées sur nous alors qu'ils sont tous faux. Il n'essaye même pas à nous connaitre mieux, vivre parmi nous l'aiderait à nous comprendre beaucoup mieux. Il lança un faible " je vois ". Je suis pas sûr que tu vois Jean-Pierre.

- Je suis le Grand Esprit Kuroi... C'est décevant... Les années ont passées et nos noms ont été oublier de tous... Pourtant nous avons toujours été présent pour vous protéger...

Je leva les bras et les yeux au ciel. Je peux aussi dire que je suis le Grand Sorcier. Je le savais que c'était un Grand Esprit ! Et j'étais qu'un gamin quand la Reine lui a fait je ne sais quoi ! Et en plus les humains sont mortels et la Reine à tous détruire de ce passé pour nous empêcher de nous d'avoir de l'aide de eux. Et il ose dire qu'ils nous ont protégés ?! Où va le monde ?!
Je fulminais contre lui, mais j'essayais de rester calme. A quoi bon s'énerver quand on a le Grand Esprit de la mort devant nous. Il posa sa main sur sa tête et fit un petit pas vers l'arrière. Je restais planter là sans rien dire à le regarder. Je savais qu'il n'allait pas bien, mais je me demandais si c'était une bonne idée de l'aider. Il tituba en arrière et tomba ... sur moi. Je préparais à le retenir. Une fois dans mes bras, je baissa une jambe, je n'avais pas très bien calculer son poids qui n'est pas un poids plume. Je voyais bien de la fatigue sur son visage. Je soupirais, bon, va falloir que je le ramène chez moi ! Et je vais devoir prendre un taxi en plus ! Génial ! Je le souleva, en utilisant un peu de mon pouvoir de l'air pour l'alléger un peu, la bague en diamant scintilla.

- Que tu le veuille, ou non, on va prendre un moyen de transport plus rapide. Et tiens toi tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Jeu 4 Juin - 13:18

Kuroi avait perdu pied à cause de l'épuisement qui l'avait envahi si vite, ça lui apprendra à vouloir aider un sorcier. Il tomba vers l'arrière, mais le grand esprit ne rencontra jamais le sol. Il sentit des bras le saisir et l'empêcher de tomber plus bas. Sur le coup l'esprit ne fit pas trop attention essayant juste de retrouver le sens de la vue qui était toujours aussi trouble, car en temps normal, il se serait immédiatement redresser pour ne plus être touché par cet être qu'il n'affectionnait pas tellement. Tant pis s'il serait tombé de nouveau, il préférait toucher le sol que d'être aidé par un homme, mais ce ne fut pas le cas. Il resta immobile alors que le sorcier le retenait probablement avec peine puisqu'il n'était pas léger non plus. Le grand esprit était assez grand, bien que fin tout de même, même un homme comme le sorcier qui semblait lui aussi assez costaud pouvait avoir du mal à tenir. Bref, l'esprit était assez mal en point et ce genre de détail était assez secondaire pour l'instant. Bien que ça ne lui plaise guère, il avait envie de retourner dans le Dream World immédiatement pour regagner ses forces, mais c'était impossible aussi. Il n'avait certainement pas la force de faire apparaître un portail pour le conduire jusque là-bas, il allait devoir attendre de se sentir mieux avant de faire cela. Kuroi commença à reprendre conscience lorsqu'il sentit qu'on le soulevait avec plus de facilité qu'on ne l'aurait pensé. Son visage devait probablement montrer fortement de la fatigue, mais il essaya de regarder le sorcier du coin de l'oeil alors que ce dernier prenait la parole.

- Que tu le veuille, ou non, on va prendre un moyen de transport plus rapide. Et tiens toi tranquille.

Kuroi resta silencieux un moment, il ne comprenait pas trop de quoi il voulait parler. Un moyen de transport? Il voulait l'amener où? Chez Uthyr? Non impossible, elle n'était pas ici, il ne pouvait pas le forcer à traverser d'un monde à l'autre. Peut-être avait-elle un repère ici pour ses larbins? C'était tout aussi débile comme idée, puis l'homme lui avait fait comprendre qu'il ne souhaitait pas aider la reine et c'est ce qu'il ferait s'il le remettait à elle. Bon peut-être était-ce des mensonges depuis le début, mais il préférait croire le contraire et qu'il pourrait s'en faire vraiment un allié. Donc, où allait-il l'amener? Et comment? De quoi voulait-il parler en disant "moyen de transport"? Il avait une vie ici, donc peut-être l'amènerait-il chez lui, mais pourquoi? Tout comme lui, le sorcier ne devait pas trop l'apprécier, alors pourquoi l'aidait-il? Il n'y comprenait pas grand-chose. Puis, voulait-il vraiment recevoir l'aide d'un homme comme lui? Avait-il vraiment le choix de toute façon? Après quelques secondes, il finit par comprendre comment il allait le transporter, probablement avec ces choses qui avaient failli le percuter à plusieurs reprises aujourd'hui. Ces grosses choses d'un matériau étranges qui allait très vite et qui était semblée servir aux humains pour se déplacer. Ceci ne lui plaisait pas tellement, puisque ces choses étaient la technique qui détruisait le monde, mais encore une fois avait-il vraiment le choix? Il pouvait très bien lui demander de le laisser là qu'il finirait par récupérer tout seul, mais le sorcier allait-il vraiment le laisser tranquille? Encore une fois, le grand esprit était partagé. Rester avec lui était peut-être l'occasion de se faire un allié, mais son estime en prendrait un grand coup, car pour cela il devait se faire aider. Ce corps physique était tellement un gros handicap et il se maudissait pour cela. Il devait pourtant se décider rapidement. Kuroi finit par poser bien ses pieds pour retrouver son équilibre qu'il avait perdu avant de pousser légèrement l'homme pour l'éloigner. Il lui lança un regard dur, bien que mélanger avec de la fatigue. S'il pouvait se faire un allié en se laissant aider, alors il allait le faire, mais pas trop non plus.

- C'est bon... Je peux marcher un peu... Au moins jusqu'à cette chose dont tu parles...

On pouvait entendre parfaitement qu'il n'avait aucune envie d'utiliser les moyens de transport de ce monde. C'était plutôt normal après avoir été presque frapper plusieurs fois, mais c'était surtout qu'il détestait la technique de ce monde qui détruisait le monde qu'il avait tant essayé de préserver. D'ailleurs, il ignorait complètement comment pouvait bien s'appeler la chose dont il parlait, tout comme pleins d'autres choses dans ce monde d'ailleurs. Il eut à peine le temps de faire un pas en avant qu'il du s'accrocher à l'épaule du sorcier pour ne pas retomber. Il poussa un faible soupir puisqu'il n'arrivait vraiment à rien dans son état, il avait bien du mal à comprendre son propre corps, car il n'avait jamais eu un corps physique par le passé, donc la fatigue, la faim et tous ces petits besoins, jamais il n'avait eu besoin de cela.

- Fichu corps... Enfin... Où veux-tu m'amener au juste?

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane
Le Grand Sorcier !

avatar

Vos textes : 36

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Mar 23 Juin - 17:31

- C'est bon... Je peux marcher un peu... Au moins jusqu'à cette chose dont tu parles...

Je pouvais l'entendre qu'il n'aimait pas prendre les voitures. Au début, je n'aimais pas trop cette idée, mais elle me plut ensuite, même si ça tue ce monde. Le problème, c'est qu'il n'avait pas trop le choix. Je voulais le ramener le plus vite possible chez moi pour pouvoir lui redonner des forces, en fessant comme les humains, non en volant de l'énergie vitale. Je préfère quand même éviter cela ! Il faudra que je prépare un bon petit plat et faire attention de ne pas faire en sorte que sa devient en dîner romantique, il doit ignorer ce que c'est en plus ! J'aimerais bien savoir ce que les Grands Esprits foutent chez eux, si c'est à mourir d'ennuie, je vais devoir mettre de l'ambiance. Il était fatiguer, cela ce voyait, mais il refusait de l'admettre. Il fit un pas en avant et s'accrocha directement à moi.

- Fichu corps... Enfin... Où veux-tu m'amener au juste?

- Chez moi, je vais te donner à manger, faire en sorte que tu reprennes des forces, ton corps à des limites.

Il dit fichu corps alors que le corps humain est si fascinant ! C'est ingrat de sa part ! Je pris sa main et la mis autour de mon cou pour qu'il puisse prendre plus d'appuie sur moi et passa une main autour de sa taille et je le souleva un peu pour que sa soit un peu plus confortable pour moi. J'utilisa un peu de mon pouvoir pour le faire avancer plus facilement. Une fois arriver hors du parc, j'appela un taxi, il se gara parfaitement et je fis entrer Kuroi. Il avait pas intérêt à faire le gamin ! J'entra ensuite par l'autre entrer et mis ma ceinture, je dis au chauffeur l'adresse, il démarra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroi Ame
Le Grand Esprit des Ténèbres, de la Mort et de la Destruction

avatar

Vos textes : 80

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   Mer 24 Juin - 13:09

Kuroi ne disait plus rien, mais à l'intérieur il était en train de maudire ce corps qui avait beaucoup trop de limites à son gout. Bon, il n'avait même pas pris le temps de se reposer de la journée, il avait marché pendant tout ce temps, il n'avait rien avaler non plus, mais il était persuadé qu'il en avait pas besoin puisqu'il n'avait jamais mangé avant lorsqu'il était encore sous sa forme d'esprit. Il devait même ignorer que c'était vital pour son nouveau corps. Sa journée avait été loin d'être reposante, mais il mettait tout ça sur son corps qui ne supportait pas grand-chose et pas sur son entêtement à ne pas vouloir ressembler à un humain. En tout cas, s'il était dans un état aussi lamentable c'était surtout de sa faute, mais ça il ne l'avouerait jamais. Puis, il y avait aussi les effets négatifs qu'avait le monde sur son corps. Pour récupérer complètement il aurait besoin de retourner dans le Dream World, mais il n'en avait aucune envie puisqu'il pouvait rien y faire là-bas. C'était un endroit où il pouvait seulement errer sans fin et peut-être y rencontrer un humain envoyer par la reine Uthyr que Kuroï transformerait en âme perdue pour pouvoir l'utiliser plus tard comme une Grande armée. Bref, rien n'allait plus pour le grand esprit qui n'arrivait même plus à tenir sur ses deux jambes.

- Chez moi, je vais te donner à manger, faire en sorte que tu reprennes des forces, ton corps à des limites.

Le grand esprit de la mort tourna légèrement la tête vers l'homme un peu surprit, mais aussi le suspectant de vouloir lui tendre un piège. Pourquoi vouloir l'emmener chez lui alors qu'il l'avait menacé de le tuer il y à peine quelques minutes? Il n'arriverait jamais à comprendre la logique des êtres de ce monde. En plus, il lui proposa même de lui donner à manger, ce qu'il croyait toujours pas nécessaire. De toute façon, il n'eut pas vraiment le temps de discuter ou protester que le sorcier prit sa main pour la passer autour de son cou. Il voulut résister, mais le grand esprit se figea lorsqu'il passa une main autour de sa taille pour pouvoir le soulever un peu. Il était beaucoup trop proche à son gout, il n'appréciait pas du tout les contacts avec ces êtres qu'il détestait par-dessus tout. Pourtant, il le suivit docilement sans dire le moindre commentaire jusqu'à la sortie du parc. Kuroi resta complètement silencieux, même lorsque cette chose se plaça près d'eux. Il finit tout de même par réaliser la situation et eut envie de protester contre le fait d'entrer dans cette chose, mais il le réalisa trop tard et il se retrouva assit à l'intérieur sans qu'il puisse faire quoi que ce soit. Il ne savait pas comment en sortir, donc il était prisonnier de cette chose d'une drôle de matière. Le pire c'est lorsque le sorcier termina de parler pour donner il ne sait trop quoi, cette chose se mit à bouger. D'abord, il eut pour réflexe d'attraper la première chose sous la main d'un côté la porte et de l'autre le bras de Magnus. Il ne se sentait vraiment pas bien du tout là, il était à l'intérieur du truc qui avait failli le défoncer plusieurs fois et bordel ça allait trop vite pour lui. Le grand esprit avait juste envie de défoncer ce truc et sortir de là au plus vite, pourtant les deux autres passagers ne semblaient pas un seul instant paniquer contrairement à lui qui essayait tant bien que mal de garder son calme, mais le simple fait de serrer le bras de l'homme à côté de lui montrait parfaitement sa détresse. Donc, il espéra très fort d'arriver à destination le plus vite possible pour que cette chose infernale s'arrête et qu'il puisse en descendre.

[Il faudrait que tu fasses une demande de maison si tu veux qu'on poursuive le rp chez Mangus (8]

_________________
People can’t see anything that’s not right in front of them.



Human! Don't tell me what's right and wrong!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le Grand Sorcier rencontre le Grand Esprit [Magnus Bane]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'étais le plus grand sorcier de la sainte Russie ✝ Rasputin
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Sondage "Quêtes grand Escalier"
» Le Grand Maître contre le Grand Crétin [PV Saï Don]
» Le Roi-Sorcier de l'Angmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream World :: Luminum :: Ville de Luminum :: Le Parc-
Sauter vers: