AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après l'effort, le réconfort !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Après l'effort, le réconfort !   Dim 29 Mar - 16:15

Setsuna avait accepté de monter sur mon vélo, je voyais bien qu'elle tenait difficilement debout, donc j'étais soulagé qu'elle ne soit pas aussi têtue que moi et décide de prendre son vélo quand même, car c'est ce que j'aurais fait. J'aurais pris mon vélo même si j'aurais risqué de me péter la gueule avec. En tout cas, j'attendis qu'elle s'installe derrière moi et elle passa ses bras autour de moi. Encore une fois je me sentis mal à l'aise et beaucoup plus gêner, je crois même que j'ai rougi, mais je préfère même pas y penser de quoi j'aurais l'air si elle voyait ça? Je tournai donc pas la tête vers elle fixant droit devant moi en essayant de me dire que ce n'était pas si gênant et que j'avais déjà été dans ce genre de position avec d'autres amis, donc c'était débile de réagir ainsi avec elle. Elle me remercia à nouveau et je hochai seulement la tête sans me retourner avant de me mettre en route vers les dortoirs. J'essayai de me vider l'esprit pour ne pas être déconcentré et tomber comme un imbécile avec Setsuna. Je n'avais pas envie d'en rajouter une couche en la blessant. Je restai concentrer sur le chemin, passant par des endroits très peu peuplé la nuit, faut dire aussi que le pensionnat est assez perdu et qui n'a pas grand monde qui y traine la nuit. Tout le monde dort à cette heure, d'ailleurs j'étais bien heureux de ne pas avoir de cours le lendemain, car j'y serais pas surement ne pas allé et je me serais fait à nouveau engueuler par mon père adoptif. Je pourrai ainsi rester avec Setsuna, du moins si elle voulait bien que je reste avec elle. J'allais pas m'incruster de force non plus si elle voulait partir pour être seule. Le trajet prit plusieurs minutes et nous arrivions enfin devant la grande bâtisse servant de dortoirs. J'étais dans le dortoir des gars, donc je n'avais probablement pas le droit d'inviter des filles là, mais je m'en foutais, y a personne qui allait remarquer, puis je suis seul dans la chambre, donc personne n'allait me dénoncer et elle aurait un lit pour se reposer. J'arrêtai le vélo et j'attendis qu'elle me lâche et qu'elle débarque pour m'enlever à mon tour et le ranger avec les autres.

J'étais toujours assez mal à l'aise, mais je me retournai vers elle pour lui adresser un petit sourire pour camoufler un peu cette gêne qui ne voulait vraiment pas partir. Bon elle était peut-être un peu trop sur le choc pour le remarquer, mais autant éviter d'avoir l'air d'un vrai idiot. Je m'avançai vers elle pour lui prendre doucement la main et commencer à marcher pour entrer à l'intérieur. Je devais éviter le foutu surveillant d'ailleurs, donc j'entrai discrètement et marchai dans les couloirs et les escaliers pour trouver ma chambre. Je pensai ensuite au désordre que j'avais laissé derrière moi. Bon ce n'était pas tellement important de toute façon. J'arrivai finalement devant cette porte et y invitai Setsuna à entrer en lâchant rapidement sa main avant de fermer derrière moi. Je marcha un peu dans la pièce en regardant mon bordel qui n'était pas si pire finalement avant de m'asseoir sur le lit toujours mal à l'aise, mais je regardais toujours Setsuna. Je pris doucement la parole en pointant le deuxième lit à côté puisque c'était une chambre à deux.

- Tu... Tu pourras dormir là pour cette nuit... Si tu es fatiguée.. Et... T'inquiète pas y'a personne d'autre à part moi qui vient ici...

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Lun 30 Mar - 14:53

Durant toute la traversée, je ne fis même pas attention à ce qui se passer autour de moi. Je me demandais si c'était vraiment la réalité ou que ma mère a demandée à sa collègue de me dire qu'elle était morte et qu'enfaîte elle m'attend chez moi. Non, ce n'était pas vrai, je me trouve juste des versions idiotes pour ne pas accepter la vérité. C'était toujours comme ça. On se trouve une autre version pour se dire " Non, il/elle n'est pas mort(e) ! ", alors que si. Peu à peu, j'arrête de faire ça, cela ne sert à rien. Je remarqua assez vite qu'on se dirigeait vers le pensionnat, donc vers le dortoir des garçons. Je me dis que vu avec la tenue que je porte : short jean, T-shirt manches courtes et veste, je ne vais pas passer inaperçue avec ça sur le dos ! Je pria que personne ne le remarquera.

Une fois arrivée, je descendis du vélo et attendis Kay. Une fois revenu, il m'adressa un faible sourire, je vis qu'il avait un peu de gêner, moi aussi, je lui adressa moi aussi un faible sourire. Il prit doucement ma main et m'entraîna à l'intérieur. Les couloirs étaient du même style que celles des dortoirs des filles. Je me demandais si un surveillant rôdait dans les parages, si en croise un, ont sait quoi faire. Une fois arrivée à destination, Kay m'invita à entrer dans sa chambre un peu en désordre. J'y entra et il lâcha très vite ma main. C'était des signes de gêne, moi aussi je l'étais. Il regarda autour de lui avant de s'asseoir sur son lit. Il continuait à me regarder, c'était rare qu'on prenne soin de moi comme ça. Il prit doucement la parole, surement pour ne pas réveiller les autres qui étaient dans les autres chambres, il pointa le deuxième lit à côté, c'était une chambre pour deux.

- Tu... Tu pourras dormir là pour cette nuit... Si tu es fatiguée.. Et... T'inquiète pas y'a personne d'autre à part moi qui vient ici...

J'hocha la tête. Je m'approcha du lit que Kay avait pointer du doigt, j'enleva ma veste, silencieusement, la plia et posa sur le sol, je m'assis sur le lit et enleva mes chaussures. J'hésitais à ré écouter le message, pour savoir s'il allait plus loin, s'il disait plus. Je le ferai demain, quand je rentrerai chez moi. Je m'allongea, me mit sous la couverture, j'avais l'impression d'être geler.

- Merci Kay ...

Je ferma les yeux, essayant de dormir comme je le pouvais.

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Mer 1 Avr - 12:59

Je restais sur mon lit qui d'ailleurs n'était pas fait contrairement à l'autre, puisqu'il n'y avait personne qui dormait dans l'autre lit d'habitude. J'étais tout seul dans ma chambre, donc je me foutais pas mal du désordre que je mettais, puis même si y avais quelqu'un d'autre qui venait, je n'allais pas commencer à faire mon lit et ranger tout mon bordel. J'allais juste garder ça de mon côté tout simplement, en tout cas ce n'est pas le sujet. J'observais toujours Setsuna qui hocha la tête avant de marcher vers le deuxième lit de la pièce. Elle retira sa veste pour la poser au sol et ses chaussures aussi avant d'entrer sous les couvertures et s'allonger. Je tournai la tête pour regarder finalement ailleurs en poussant un faible soupir. C'était vraiment bizarre d'avoir invité quelqu'un ici et surtout une fille. On est quand même dans le dortoir des garçons, bon ya personne qui vient jusqu'à ma chambre, mais ça restait étrange pour moi. Je repensai à mes réactions d'un peu plus tôt. Je m'étais sentis mal à l'aise plusieurs fois à chaque fois qu'elle était près de moi et gêner aussi. Quand je l'avais serré dans mes bras et quand elle était monté derrière moi sur mon vélo. Je comprenais pas trop pourquoi, j'ai toujours agi normalement avec elle jusqu'à aujourd'hui, donc pourquoi maintenant je suis bizarre? Je mis ça sur le compte du fait qu'elle avait pleuré devant moi, donc j'avais perdu tous mes moyens face à ça et donc cela expliquait mon comportement. Je ne voyais rien d'autre de toute façon, en tout cas j'espérais qu'elle ne me poserait pas trop de questions là-dessus puisque je ne saurais pas trop quoi lui réponde, puis je préférais éviter de lui dire que je suis mal à l'aise avec les filles et que je suis nul quand quelqu'un pleure devant moi. Enfin, elle ne devait pas trop penser à une telle chose, cela devait lui paraître affreusement insignifiant après la nouvelle qu'elle avait reçue un peu plus tôt, mais elle pouvait très bien y revenir lorsque tout irait mieux, donc je devais espérer que non pour éviter de m'humilier. Je suis le grand Kay, je devrais pas être mal à l'aise ou gêner avec qui que ce soit ou pour n'importe quelle raison. Bref, pour l'instant je devais faire en sorte qu'elle se sente mieux en faisant de mon mieux pour la réconforter même si je ne sais pas trop comment.

- Merci Kay …

Je tournai la tête à nouveau vers elle en lançant un faible sourire, bien qu'elle ne dût pas me voir, la pièce étant plongée dans le noir et elle était allongée. C'était la deuxième fois qu'elle me remerciait, j'étais assez heureux, j'avais l'impression d'avoir pu vraiment l'aider, même si ce n'était pas grand-chose au final. Je l'avais seulement amené ici pour lui éviter d'être seule chez elle, ce qui l'aurait surement plongé dans des pensés sombres, je sais de quoi je parle, puisque j'ai déjà vécu ça aussi. Je retirai ensuite mon chandail pour le laisser tomber par terre sans aucune délicatesse et m'allonger aussi sur mon lit sous les couvertures. Je passai mes bras derrière ma tête gardant les yeux ouverts, car je ne trouvais toujours pas le sommeil, je fis ensuite quelque mot d'une voix faible.

- Ce n'est rien… Bonne nuit…

Je restai complètement immobile pour réfléchir à tout ce qu'on avait appris aujourd'hui, on avait appris qu'une reine veut notre mort, on a rencontré sa soeur qui nous a mis en garde et on a failli se faire tuer dans l'autre monde. Une journée très mouvementée, pourtant je n'étais pas tellement fatigué, peut-être que je suis trop inquiet pour Setsuna? Je n'en sais rien, mais je préfère rester éveiller tant que je ne suis pas sûr qu'elle sache complètement endormi. J'espérais qu'elle n'est pas trop de mal à trouver le sommeil d'ailleurs. Je fermai les yeux sans pour autant m'endormir et me concentrai sur la respiration de Setsuna ce qui pourrait m'indiquer si elle dort ou pas. J'allais veiller sur elle autant que je le pourrai et autant qu'elle le voudra. Je ne la laisserais pas seule.

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Ven 3 Avr - 18:13

- Ce n'est rien… Bonne nuit…

Quelques minutes ou secondes après, je dormais.

Je savais une chose : cela ressembler à Obscurum, mais ce n'était pas ce monde, je le savais au fond de moi, je rêvais. J'étais dans une forêt, elle était d'un vert éclatant, accueillant, mais je me méfiais de cela. Ce n'était pas cette forêt dont j'aimais y être, je ressentais quelque chose d'autre au fond de moi. J'avais peur. Pourquoi les oiseaux ne chantaient-ils pas ? Je n'entendais aucun chant d'oiseaux, aucun, pas un seul. Les animaux peuvent sentir que quelque chose va se passer, ils le sentent, nous, non. Ou un peu. Je regardais autour de moi, affolée, d'où venait la menace ? Je décida de ne pas rester sur place, mais de bouger.

Après un moment de route, j'arriva devant une construction qui me prouva encore une fois que je n'étais pas à Obscurum, des débris de métal autour d'une carcasse d'avion. Je ne bougea pas, je regardais ce spectacle. C'était donc pour ça que les oiseaux ne chantaient pas ? Qu'il n'avait pas une seule trace d'animaux ? Je remarqua que le crash de cette avion avait eu lieu récemment. Je sentis quelque chose me toucher, je sursauta, fis un bond en avant pour me libérer et me tourna pour constater avec effroi quelque chose qui était merveilleux :

- Setsuna ?

C'était ma mère, je souris et je courais pour aller dans ses bras. J'étais si heureuse ! Elle n'était pas morte ! Mais vivante !

- Setsuna ?

Cette fois, elle n'avait pas la même voix que ma mère, différente, elle me fessait peur. Ce n'était même pas la voix d'un humain. Celle d'un monstre. Je voulais m'échapper, mais je ne pouvais pas. J'avais peur. Ce n'était pas ma mère ! Je me débattis, mais elle me retient encore plus fort. Si c'était un rêve, plutôt un cauchemar, on pouvait s'échapper, il ne restait qu'une solution.


Je me réveilla, j'ouvris les yeux, heureusement qu'il fessait noir, sinon, j'aurais été ébloui par la lumière, je pris une grande respiration et expira, je mis une main sur ma bouche, je ne voulais pas faire trop de bruit pour réveiller Kay. Je transpirais, j'enleva ma couverture et me redressa doucement. Je pris mes jambes et les rapprocha de ma poitrine. Je calma ma respiration. Fichu cauchemar ... Je me calma assez vite. J'avais l'habitude. Quand j'étais encore qu'une petite enfant, je me réveiller en criant " Maman ! Maman ! ", mais cela était inutile, elle n'était pas là. Je devais alors me calmer, toute seule. Quand je la voyais rentrer à la maison, j'étais heureuse, mais aussi en colère, elle n'était jamais là pour moi. Elle travaillait pour que je puisse vivre dans cette maison, mais seule. Je l'aimais, elle était ma mère, mais à la fois, je la détestais, elle n'était jamais là pour sécher mes larmes, pour me rassurer, je devais le faire seule. J'étais devenue forte, mais pas assez contre ça.

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Ven 3 Avr - 21:14

Lorsque j'avais fermé les yeux, je sentis la fatigue commencer à m'envahir tranquillement, mais je luttais pour ne pas m'endormir maintenant. Je voulais être sûr que Setsuna dormait bien, d'ailleurs elle semblait s'être endormi à l'instant, mais je préférais rester encore réveiller un moment. Je devais seulement m'occuper l'esprit avec quelque chose pour ne pas m'endormir. Je me mis donc à penser à mes vrais parents, je ne les connaissais pas. Je me souvenais même pas du visage de ma mère, c'est assez pitoyable. J'aurais tant aimé connaître son visage, cela m'aurait permis de la retrouver, mais non rien je ne pouvais même pas dire si elle me ressemblait légèrement ou pas du tout. Mon père c'est encore pire, ils sont peut-être morts. Je suis peut-être complètement seul depuis le début finalement. Ma famille adoptive parfois me rend dingue surtout Ilan, il me fait sentir exclus de cette famille parfois. Il n'a pas tort de toute façon, je suis différent, je ne suis pas vraiment de leur famille. Agatha c'est bien mieux intégrer que moi ça c'est certain. D'ailleurs, je la vois plus comme une vieille amie plutôt qu'une mère et Ilan, ce n'est que le directeur pour moi. Je n'arrive pas à les identifier comme mes parents pour une raison que je ne comprends pas trop. Soma et Hénora essayent de m'intégrer, mais je vois qu'ils sont beaucoup plus proches tous les deux qu'avec moi. Enfin, je secouai la tête pour essayer de chasser ces pensées était loin d'être très joyeuse. Je n'avais pas choisi la bonne chose, si y avait bien un sujet qui me rendait malheureux c'était celui-là. J'avais le don de me faire déprimer tout seul. Je bougeai dans mon lit essayant de me trouver une position confortable en luttant toujours contre le sommeil, mais je finis par sentir la fatigue trop forte pour résister.

Je commençai à m'endormir tranquillement, j'étais un peu entre les deux. Pas complètement réveiller, mais pas complètement endormi non plus. J'ouvris brusquement les yeux réalisant cela, mais je n'avais pas eu conscience que quelque temps avait passé entre ça. Je me frottai doucement les yeux avant de me tourner à nouveau pour faire face au lit de Setsuna. Bien qu'il fît noir, je pouvais la voir et je remarquai qu'elle était assise sur son lit les jambes remontées vers elle. Je me sentis stupide de m'être endormi et de ne pas l'avoir entendu se réveiller, alors que c'était mon but de m'assurer que tout va bien. Vraiment je suis trop nul pour veiller sur les autres. Je me redressai finalement pour m'approcher de son lit et m'asseoir dessus ne la quittant pas des yeux d'un regard inquiet. Je me demandais si elle avait fait un cauchemar ce qui était tout à fait possible dans ce genre de situation, mais je n'osais pas trop prendre la parole pour l'instant. Je bougeai uniquement ma main doucement pour enlever doucement quelques mèches de cheveux de son visage. Je pouvais remarquer qu'elle avait chaud, mais ce ne pouvait être à cause de la pièce qui n'était pas tellement chauffée. C'était peut-être un cauchemar au final. Ma main s'arrêta tranquillement sur sa joue pour ne plus bouger du tout, car je réalisa que mon geste était terriblement gênant, du moins pour moi. Je laissai un faible sourire apparaître sur mon visage pour essayer de la rassurer.

- Est-ce que tout va bien? Tu n'as pas à t'inquiéter... Je... Je suis là...

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Sam 4 Avr - 10:02

Mon cœur battait vite et fort, j'avais l'impression qu'il pouvait sortir de ma poitrine à tout instant. Cela fessait longtemps que je n'avais pas ressentis de la peur, je n'avais pas eu peur en combattant l'homme qui avait essayer de me tuer, non ... Alors, pourquoi aurai-je peur d'un cauchemar ? Cela était normal. J'essayais de chercher de quoi j'avais eu peur. Trop concentrer sur ça, je ne remarqua pas Kay qui venait vers moi pour s'asseoir sur le lit. Je sursauta quand il entra dans mon champ de vision. Je n'aurais pas dû me redresser, je n'aurais pas du ... Même s'il n'y avait pas beaucoup de lumière, je vis qu'il me regardait d'un regard inquiet. Mon cœur battait plus vite, je commençais à avoir peur, peur que lui aussi se transformait en monstre, peur que je n'étais pas encore réveillée, que j'étais toujours dans mon cauchemar. Il bougeait uniquement sa main pour enlever doucement des mèches de mes cheveux sur mon visage, sa main s'arrêta sur ma joue et elle ne bougea plus du tout. Il pouvait sentir que j'avais chaud, mais j'espère qu'il n'entendait pas mon cœur battre à la chamade. C'était un geste qui se voulait être rassurant, mais ma peur resta en moi. Un faible sourire apparut sur son visage.

- Est-ce que tout va bien? Tu n'as pas à t'inquiéter... Je... Je suis là...

Il était là, pour le moment, je ne voulais pas que lui aussi part, non ... C'était mon seul ami, j'avais plus personne pour moi, que des gens qui avaient peur de moi, qui se moquait de moi. Ce n'était pas pour rien que j'étais seule dans la cour. Je ne fessais pas attention à ces gens, qui comme eux, ne fessait pas attention à moi, ils sont différents, mais Kay était comme moi, il pouvait lui aussi aller dans cet autre monde, il avait lui aussi un pouvoir, tout comme moi. Je le fixa quelque instant avant d'aller dans ses bras et pour loger ma tête dans le creux de son cou. Je voulais savoir si c'était vraiment lui, si ce n'était pas quelqu'un d'autre, si j'étais vraiment réveillée et non dans un autre cauchemar. J'avais peur d'être vraiment seule.

- Dit moi que c'est bien toi que tu seras toujours là ...

Je ne voulais pas être égoïste, mais j'avais besoin d'être rassurer, d'avoir quelqu'un sur qui compter quoi qu'il arrive.

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 5 Avr - 12:20

Mon inquiétude était toujours fortement présente, bien que j'essayais de sourire pour pouvoir la réconforter un peu. Je ne savais pas trop si cela pouvait vraiment marcher, elle avait tout de même perdu sa mère et un sourire ne pouvait pas y changer grand-chose, mais je devais faire quelque chose, je ne pouvais pas simplement rester immobile ou faire semblant de dormir pour ne pas m'en occuper. Je ne pouvais juste pas penser à l'ignorer comme je l'avais déjà fait avec d'autres personnes qui étaient tristes. C'était juste impossible à mes yeux, je devais faire quelque chose même si cela changeait pratiquement rien. Tout comme ma main sur sa joue qui ne bougeait pas, peut-être que j'aurais dû la caresser doucement, cela aurait eu un effet, mais je suis bien trop mal à l'aise maintenant que j'ai fait ça, j'arrivais pas à bouger. C'était étrange de faire cela, vraiment très étrange, mais je ne la retirais pas. Je la regardais en restant immobile avec ce petit sourire pour essayer de la rassurer. Elle me regardait aussi quelques instants avant qu'elle ne s'avance vers moi pour aller dans mes bras et mettre sa tête dans le creux de mon cou. Je crois que sur le coup, je suis devenu tout rouge, mais l'obscurité cachait tout ça, donc ce n'était pas plus mal. Je n'étais vraiment pas habitué à ce genre de chose, faudrait que j'essaye d'y changer quelque chose pour ne pas paraître aussi idiot au moindre contact. Je n'avais pas vraiment bougé d'ailleurs, j'étais assez figé et surpris par ce geste.

- Dit moi que c'est bien toi que tu seras toujours là ...

Je fus encore plus surpris par cela et je sentis ma gêne disparaître légèrement. J'hésitai un peu avant de bouger enfin pour passer mes bras autour d'elle comme je l'avais faits un peu plus tôt. Je posai l'une de mes mains sur sa tête qui était toujours dans mon cou pour les caresser doucement. Je ne comprenais pas trop, mais j'étais sur d'une chose, j'allais toujours être là pour elle. Je n'abandonne jamais mes amis, ils sont bien plus importants pour moi que ma propre vie, alors j'allais toujours rester avec elle. Je ne la laisserais pas seule, alors que je savais ce qu'était la solitude. Je la serrai un peu plus dans mes bras malgré la gêne qui était toujours présente, surtout que cette fois j'avais viré mon chandail un peu plus tôt. Je fermai doucement les yeux en prenant la parole d'une voix sûr, mais restant tout de même assez douce même si ce n'était pas trop dans mes habitudes.

- C'est bien moi, je serai toujours là... Tu es mon amie... Je ne t'abandonnerai jamais et je te protègerai... Je te le promet Setsuna...

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Mer 10 Juin - 15:48

Je resta dans ses bras, sans bouger. J'avais fait ça aussi à ma mère dans mon rêve, juste avant qu'elle ... ne soit plus elle-même. Je ne voulais pas que lui aussi se transforme, je voulais qu'il reste avec moi. J'avais si peur d'être vraiment seule cette fois, je n'aurai plus l'espoir de voir ma mère le soir, de pouvoir la prendre dans mes bras et sentir son odeur. Je versa une larme à cette penser. La solitude m'a forger une coquille, mais elle se casse, cette douleur je ne peux pas la supporter. Kay passa ses bras autour de moi et posa l'une de ses mains sur ma tête et caressa ma tête. Je ne voulais pas fermer les yeux, je voulais les garder ouvert pour m'empêcher de dormir et de retomber dans ce cauchemar. Je regarda le cou de Kay, tous les muscles et je regarda sa poitrine se soulever et redescendre, je mis ma main contre sa poitrine, à l'emplacement du cœur, je voulais le sentir battre et mon oreille collée me permettais d'écouter son battement. Il me serra plus fort et je me colla un peu plus contre lui.

- C'est bien moi, je serai toujours là... Tu es mon amie... Je ne t'abandonnerai jamais et je te protègerai... Je te le promet Setsuna...

J'espère qu'il pourra tenir sa promesse. Je me concentra sur les battements du cœur de Kay. Ils étaient si reposant ... Je souris un peu, et pu prononcer quelque chose avant que le sommeil l'emporte sur moi, avec la peur de refaire le même cauchemar.

- Merci Kay ...

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Jeu 11 Juin - 13:01

Je ne bougeais plus, la gardant dans mes bras et la serrant doucement contre moi. C'était étrange, mais j'arrivais à m'habituer enfin à ce genre de contact qui m'aurait normalement fait rougir. Pour l'instant du moins, la gêne avait disparu, comment pouvais-je être gêné alors qu'elle était dans tous ses États et qu'elle pleurait? Ceci devait être tellement difficile pour elle, je devais arrêter de penser qu'à moi. Je restai légèrement surpris lorsqu'elle posa sa main sur moi au niveau du coeur. Je baissai les yeux doucement vers elle, alors que sa tête était posée contre moi. Elle sembla se calmer légèrement en écoutant mon coeur, d'ailleurs j'avais de la chance d'être calme aussi, car si elle aurait fait ça un peu plus tôt, elle aurait remarqué mon coeur en panique lorsqu'elle était contre moi. Pour l'instant, mon coeur battait à un rythme régulier et c'était bien.

- Merci Kay ...

Je ne dis rien me contenta de continuer de la regarder avec un faible sourire jusqu'à ce que je sente qu'elle s'endorme contre moi. Je restai immobile pendant un moment la serrant toujours contre moi. Je regardais son visage endormit et je me sentis vraiment bizarre à cet instant. Ce n'était pas du mal l'aise ou encore de la panique, je ne sais pas trop ce qui m'envahit à ce moment précis, mais ce n'était pas désagréable. Ce sentiment me poussa à passer tranquillement ma main sur sa joue pour la caresser bien que je savais qu'elle dormait et qu'elle n'en aurait pas conscience. C'est après quelques minutes que je décidai de bouger légèrement pour me pencher et poser mon front contre sa tête et dire doucement.

- Dors bien Setsuna...

Je resta ensuite comme ça, hésitant, mais ceci ne dura que quelques minutes avant que je ne pose un doux baiser sur son front. Je décidai également de rester près d'elle, j'ignorais sa réaction au réveil si elle me voyait encore à côté d'elle dans son lit, mais je ne pouvais me convaincre de la laisser dormir toute seule, même si j'étais qu'à quelques mètres d'elle. Je l'allongeai doucement sur le lit et plaçai les couvertures au-dessus de nous. Je restai là, la serrant toujours en me promettant que j'avais je ne la laisserais seule, elle ne devait plus connaître cet enfer de la solitude. J'allais la protéger et je la garderai auprès de moi, aussi longtemps qu'elle voudra de moi à ses côtés. C'est avec ses pensées que je ferma les yeux et que je m'endormis moi aussi.

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Jeu 11 Juin - 15:14

Je ne savais pas s'il dit quelque chose après mon remerciement, on s'il fit quelque chose. J'étais déjà très loin dans les abysses du sommeil. Je ne refis pas ce cauchemar et tant mieux. Ma nuit se passa très bien. Sans aucun rêve ou cauchemar, c'était mieux ainsi. Je ne voulais même pas faire un rêve. Normalement, dès que je me rendors, j'en fais un autre juste après, j'ignore pourquoi je n'en fis pas un. J'espère néanmoins que la prochaine fois, je vais à Obscurum pour pouvoir faire des recherches sur la Reine et ses serviteurs.
Quand je me réveilla, je sentis la chaleur du soleil contre ma peau. J'étais totalement morte, avec tous ses émotions. J'étais allongée, dans le lit, mais pas toute seule. Je sentis la présence d'une autre personne et son souffle souffler contre mon visage. J'ouvris doucement les yeux, c'était Kay. Si c'était quelqu'un d'autre, je l'aurais giflée, mais c'était un garçon ! Pourquoi je le gifle pas alors ?! Je trouvais ça gênant et bizarre, mais je ne voulais pas qu'il bouge, j'étais bien. Sa présence me réconforter. Je regarda son visage. Son visage était si paisible, je pouvais le regarder jusqu'à qu'il se réveille, mais je ne voulais pas qu'il se réveille en voyant que je le regarde, je ne sais pas comment il le prendrait. Je continua tout de même à le regarder. Il était si ... Non ! Jamais je ne dirais ça !
J'entendis du bruit derrière la porte, dans les couloirs. Je me souviens subitement que je n'étais pas chez moi, mais dans la chambre de Kay au pensionnat ! Et pour couronner le tout, dans le dortoir des garçons ! Bravo Setsuna ! Comment tu vas faire pour sortir ? Je ne sais pas comment vont réagir les mecs en voyant une fille dans leur dortoir, en tout cas, ils vont pas gueuler, sa serait comme ça que réagirais des filles en voyant un garçon dans le dortoir des filles. Je me souviens aussi ce qu'il y a eu après que je m'étais arriver après m'être réveiller à cause du cauchemar. Je ferma les yeux, d'un côté, c'était gênant, mais bizarrement, je ne regrettais pas. Et pour ce qui ce trouver derrière la porte, c'était ... amusant. Très amusant d'être entrer de nuit dans le dortoir des garçons et d'y être. Il faudra que j’attends qu’ils sont tous parti en cours. Je garda les yeux ouverts, attendant que Kay se réveille.

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Jeu 11 Juin - 16:02

Je m'étais endormis tellement vite, presque au moment où j'avais fermé les yeux j'avais plongé dans un profond sommeil où je risquais d'être difficile d'être réveillé. J'étais vraiment très fatigué, faut dire aussi que ça m'apprendra à faire l'idiot à longueur de journée, c'est épuisant à la longue. Enfin, n'importe quel bruit ne réussirait pas à me réveiller ou n'importe quel mouvement aux alentours. Ce serait probablement différent à Obscurum, car je risquais ma vie là-bas maintenant que j'avais appris que la reine voulait notre mort. Bref, il y avait aussi la présence de Setsuna qui était apaisante puisque je n'avais pas voulu la quitter avant de m'endormir. Je voulais rester à ses côtés pour la rassurer et tant pis pour le réveil qui pouvait être brusque si Setsuna le prenait mal que je sois resté dans son lit. Je pouvais bien me prendre une claque que ça m'aurait pas fait changer d'avis la veille. Je serais resté là quand même. Bref, ma fatigue m'avait finalement rattrapé après nuits blanches et des combats à Obscurum. Le soleil était probablement levé depuis un certain temps déjà que je dormais encore, bien que je commençasse légèrement à prendre conscience. Je gardais les yeux fermés, mais je commençai à bouger légèrement, mon cerveau encore dans les vapes je ne pensai pas que Setsuna aurait pu être déjà réveillé.

Finalement, après quelques minutes, j'ouvris les yeux difficilement puisque je n'étais vraiment pas une personne qui a de la facilité à se réveiller le matin, mais après on peut plus m'arrêter. Je pouvais dormir jusqu'à pas d'heure et rater les cours parfois à cause de mon sommeil de plomb. Mes yeux étaient encore embrouillés par le sommeil, je décidai donc de les frotter un peu pour voir normalement. Je remarque finalement que Setsuna qui était réveillé, mais ceci n'était pas vraiment le problème, le problème est qu'elle m'observait et ça probablement lorsque je dormais. Je restai immobile un moment à l'observer moi aussi, c'était bizarre, vraiment très bizarre. En plus pour en ajouter à mon trouble, nos visages étaient vraiment très près l'un de l'autre. Mon esprit se mit à penser à toutes sortes de choses tout aussi étrange et ce sentiment que j'avais ressenti la veille me revint. Bordel qu'elle était belle ! À cette pensée, mais aussi à cause de la situation, mon visage passa au rouge tomate et je me redressai immédiatement en manquant presque de tomber en bas du lit au passage. Ça m'énervait de réagir comme ça, surtout que cette fois elle devait l'avoir vu clairement que j'étais gêné, mais comment j'aurais pu l'éviter avec cette situation et cette pensée?

Je regardai ailleurs en réfléchissant à tout ça, pourquoi me regardait elle dormir? J'étais tellement perdu, mais je devais pas rester sur cette note, elle devait avoir trouvé ma réaction vraiment étrange. Donc avec un effort incroyable, je retournai la tête vers elle en essayant de retrouver une couleur normale et en souriant. Je n'avais pas tellement envié non plus qu'elle me pose des questions sur cette réaction, je décidai donc de parler pour éviter cela.

- Bon matin ! Tu as bien dormis?

Je réalisai ensuite dans quelle tenue j'étais, un pantalon, mais pas de chandail, c'était débile, mais je me levai immédiatement pour aller remettre mon chandail. C'était quoi mon foutu problème aujourd'hui sérieux? Je me retournai ensuite vers elle avec toujours un sourire qui se montrait toujours rassurant et gentil, bien que j'étais terriblement mal à l'aise pour l'instant. Je finis par entendre des pas derrière la porte réalisant ensuite où nous étions. On était dans ma chambre au pensionnat et tous les autres étaient probablement debout, donc impossibles de sortir pour l'instant ce qui n'arrangeait pas la situation puisque j'avais très envie de sortir de cette pièce maintenant. Après on pouvait toujours sortir par la fenêtre comme je faisais parfois pour me tirer discrètement d'ici. Je regarda ensuite ailleurs en reprenant la parole doucement tout en grattant le derrière de ma tête mal à l'aise et en essayant de rigoler et de plaisanter un peu à la dernière phrase sans vraiment de succès puisque la gêne avait le dessus pour l'instant.

- Désolé d'être resté dans ton lit pour dormir... Je... Je voulais m'assurer que tu irais bien... Ne va pas t'imaginez des trucs bizarre hein !

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Mer 24 Juin - 19:08

Comme une cruche, j'avais gardée tranquillement les yeux ouverts, attendant son réveil. Franchement, j'aurais pu les fermer et attendre qu'il se réveille ! Mais non ! Mademoiselle voulait l'observer ! Lui aussi m'observa pendant un moment avant de prendre une violente couleur rouge et de se relever brusquement, manquant de tomber du lit et moi avec ! Si ça arrive une autre fois, je ferme fissa les yeux. Mais au moins, j'avais pu l'observer pendant un moment ... Je ne le regrette pas. Je repensais à hier, je me souvenais dans les moindres détails. Ma réaction, la réaction de Kay, ma demande, sa réponse, les battements de cœur de Kay ... J'avais l'impression que c'était un rêve tout ça, d'un côté, je l'espérais, de l'autre, je voulais tellement que ça soit réelle. Kay regardait ailleurs, je resta tranquillement dans le lit, ne voulant pas me lever. Il devait trouver surement ça bizarre que je le regarde pendant qu'il dort. Pas étonnant ! Il tourna la tête vers moi, il sourit et je ne pus m'empêcher de sourire, il était encore un peu rouge, je devais me retenir de ne pas éclater de rire.

- Bon matin ! Tu as bien dormis?

Je lui répondis d'un signe de tête, ne voulant pas éclater de rire pendant que je lui répondais, surtout que c'était un effort énorme de ne pas éclater de rire, mais encore plus après qu'il ait remarquer qu'il n'avait plus son chandail. Il se leva immédiatement pour aller le remettre. Mon Dieu qu'il était idiot ! Mais qu'il est drôle ! C'est son char... Oh ! Du calme Juliette ! Il est bête, malpoli et ... Je ne sais pas ! Après avoir mis son chandail, regarda ailleurs que moi, j'étais assez gênée, maintenant que je me rendais compte qu'il s'était endormi dans mon lit sans chandail, mais je voulais aussi qu'il me regarde ... Pourquoi ?! Tout en parlant, il se gratta la tête.

- Désolé d'être resté dans ton lit pour dormir... Je... Je voulais m'assurer que tu irais bien... Ne va pas t'imaginez des trucs bizarre hein !

- Mer.. Merci. Ne t'inquiète pas, je n'imagine pas des trucs bizarre !

Je repris mon sérieux et pris mon téléphone, hésitant à écouter encore une fois le message vocale. Je savais qu'il était incomplet. Je pris mon courage à deux mains et l'écouta une nouvelle fois. Je devais me retenir de ne pas craquer. Une fois la partie la plus dure passer, le message n'était pas fini, il y avait encore une partie. " Après demain ... " Donc demain, car je l'ai reçu hier soir " ... Nous enterrons le corps de ta mère ... " Nous ... Pourquoi je suis si en colère ? Parce que je voudrais que je sois la seule à y être ? Que je ne veux pas d'eux ? C'est vrai, mais eux connaissent plus ma mère que moi, sa fille. " Nous serons là pour te soutenir, au revoir Setsuna. " Ce n'était plus de la tristesse maintenant, mais de la colère. Je ne voulais pas les voir ! Mais je serai bien obligée de les laisser venir. Je posa le téléphone sur la table de nuit.

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Jeu 25 Juin - 1:33

J'étais toujours aussi mal à l'aise et je préférais toujours regarder ailleurs plutôt que dans sa direction. J'avais d'ailleurs remarqué qu'elle semblait sur le bord de rire, bon d'un côté j'avais réussi à lui faire oublier un instant ce qui l'avait rendu triste, mais c'était encore plus gênant pour moi. Au moins, elle n'éclata pas de rire à cause de ma réaction stupide. J'agissais jamais ainsi d'habitude, c'était quoi mon problème là? Et puis, je comprenais toujours pas pourquoi elle était resté là à me regarder pendant que je dormais. Puis cette pensée que j'avais eue, je devais absolument l'effacer de ma tête. Je n'avais pas le droit de penser comme ça d'une amie, ça ne se faisait pas. Je dois revenir sur terre et arrêter d'agir en idiot. D'ailleurs, dans ma précipitation pour m'enlever j'avais également vu que Setsuna avait fait pareil. Tout ça était vraiment étrange. Bref, mon comportement devait changer, Setsuna est mon amie, je ne devrais pas me sentir mal à l'aise. Avec les autres que ce soit des filles ou des gars je ne me retrouvais jamais aussi mal à l'aise. Bon, il faut dire aussi que je me suis jamais retrouvé aussi proche de quelqu'un avant. Je n'avais jamais serré quelqu'un dans mes bras pour la réconforter en disant ce genre de paroles et je n'étais certainement pas resté dans le lit d'une fille même si ce n'est que pour dormir. C'était tellement gênant sur le coup, mais d'un autre côté, je me surpris à vouloir la reprendre dans mes bras. Non, non, non je devais arrêter de penser à ça ! Ce n'est pas possible ! Je suis uniquement son ami et ça ne changera jamais puisqu'elle me trouve idiot ! Pourtant… Elle m'avait observé… Je chassai à nouveau toutes ces pensées, alors qu'elle prit la parole.

- Mer.. Merci. Ne t'inquiète pas, je n'imagine pas des trucs bizarre !

J'étais rassuré, je n'aurais pas voulu qu'elle pense à des choses qui seraient vraiment embarrassantes et où elle pourrait croire que je suis un pervers. Je tournai doucement la tête vers elle pour la voir reprendre son sérieux et regarder son téléphone. Je retrouvai moi aussi mon sérieux et retrouvai une couleur normale. Voulait-elle écouter à nouveau le message de son téléphone? Probablement, elle avait peut-être raté quelques choses, mais je voyais que le simple fait de l'écouter la touchait énormément. Je restai silencieux pendant qu'elle écoutait le message sans la quitter des yeux. Cette tristesse qui l'avait envahi hier semblait avoir changé pour de la colère. Je ne comprenais pas trop pourquoi puisque je n'attendais pas le message qu'elle écoutait. Elle finit tout de même par déposer son téléphone et je fis quelques pas vers elle avant de m'asseoir sur le lit tout près d'elle. J'hésitai un moment avant de poser une main sur son bras. Pourquoi? J'en sais rien ne peut être pour lui faire sentir que j'étais près d'elle? Que j'étais là pour elle si vraiment elle avait besoin de moi.

- Ça va? Qu'est-ce qui se passe?

Je m'arrêtai quelques secondes me demandant si le reste du message me concernait vraiment. Je la regardais toujours, gardant ma main sur son bras. Encore une fois, j'agissais bizarrement et d'une façon dont je n'étais pas du tout habitué, mais je n'avais pas pu m'en empêcher en la voyant en colère. Je voulais la rassurer, mais comment faire? Finalement après quelques instants j'enchainai doucement.

- Je peux faire quelques choses? Tu as faim? Ou tu veux peut-être sortir un peu?

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Setsuna Nimari
La dompteuse des vents

avatar

Vos textes : 181

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 28 Juin - 16:59

Je ne savais pas comment se passer un enterrement, j'étais très jeune, encore qu'un bébé quand mon père est mort. Je ne sais pas si il y avait des amis lors de son enterrement, mais pour celui de ma mère, il y en aura. Je ne voulais pas les voir, même s'ils connaissent ma mère mieux que moi. J'allais quand même devoir les laisser venir. Je me suis habituée à la présence du vide, j'ai appris à me débrouiller seule depuis toute petite. Si je me fessais mal, ma mère n'était pas là pour penser mes plaies et sécher mes larmes, je devais le faire toute seule. Certes, il y avait une dame qui s'occuper de moi, elle était gentille, mais je savais que je devais compter que sur moi. J'avais l'impression que ce vide était plus grand, j'avais toujours l'espoir, en rentrant chez moi, que ma mère serait là, mais aujourd'hui, je sais que quand je rentrerais chez moi, elle ne sera pas là. Je n'arriverais pas à supporter leur présence, je ne sais pas pourquoi. Je préfère le vide, seulement, aujourd'hui, je me suis habituer à la présence de Kay. Il fit quelques pas vers moi pour s'asseoir sur le lit dans lequel j'ai dormi avec lui une partie de la nuit. Il posa une main sur mon bras. Ce contact me calma un peu.

- Ça va? Qu'est-ce qui se passe?

- Demain c'est l'enterrement de ma mère ... Ses amis seront là.

J'aurais tellement aimée que s'aurait été plus tard, mais d'un côté, c'était peut-être mieux. Tout ce que je voulais, c'était aller à Obscurum pour me changer les idées.

- Je peux faire quelques choses? Tu as faim? Ou tu veux peut-être sortir un peu?

- Je n'ai pas tellement faim, je peux attendre et certainement pas sortir alors que les couloirs grouillent de garçons. Mieux vaut attendre que tout le monde va en cours ou ... sortir par la fenêtre en fessant gaffe qu'il n'y est pas de personnes.

_________________

Merci Kay!:
 


Danser tout le monde ! 8D

:dance: :dance: :dance: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kay E. Stein
" I'm a Star ! "

avatar

Vos textes : 306

Personnage
» Techniques:
» Inventaire:

MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   Dim 28 Juin - 23:03

- Demain c'est l'enterrement de ma mère ... Ses amis seront là.

Je ne comprenais pas trop. Elle n'aimait pas les amis de sa mère peut-être? Je n'oserais pas lui demander, ce n'était vraiment pas le moment de lui poser la question. Je pouvais comprendre que le fait d'enterrer sa mère devait la mettre en colère en même temps de ressentir de la tristesse, mais je ne voyais pas trop le problème avec ses amis. Ils seraient là pour la soutenir un peu non? En fait, non je ne pouvais pas vraiment comprendre, je n'avais jamais enterré un parent, d'ailleurs je connaissais même pas ma véritable famille. Ils sont peut-être mort tous les deux et n'en sais rien? Je ne le saurai probablement jamais, ma mère m'avait abandonné pour disparaître ensuite, je me souvenais même pas de son visage, j'étais beaucoup trop jeune pour me souvenir. Mon père lui par exemple n'avait jamais été là, donc j'ignorais si je le retrouverais un jour, surtout s'il ne me ressemble pas. Enfin peu importe, cette colère que je ressens envers eux ne disparaîtra probablement jamais puisqu'ils m'ont abandonné. Alors finalement, je pouvais peut-être comprendre un peu Setsuna qui a été en quelques sortes abandonner par sa mère? J'en sais rien et puis merde. Quoi qu'il arrive je resterai avec elle pour la soutenir et ne l'abandonnerai jamais.

- Je n'ai pas tellement faim, je peux attendre et certainement pas sortir alors que les couloirs grouillent de garçons. Mieux vaut attendre que tout le monde va en cours ou ... sortir par la fenêtre en fessant gaffe qu'il n'y est pas de personnes.

Oui j'avais encore une fois oublié où on était. Nous étions dans ma chambre dans le dortoir des garçons et donc aucune fille ne peut venir ici sans une permission spécial, bon après impossible qu'elle reste toute une nuit, donc si quelqu'un la voyait je risquer d'avoir de gros problèmes et je n'avais aucune envie d'aller voir le directeur Ilan, mon foutu père adoptif trop collant et chiant. Il fallait donc attendre ou comme elle l'avait suggéré de sortir par la fenêtre, je le faisais souvent, mais en pleine nuit après le couvre-feu. En pleins jours ça ne serait surement pas de la tarte de sortir d'ici s'en être aperçu par quelqu'un. Avons-nous vraiment le choix? Bon oui on avait le choix, on pouvait aussi repartir pour Obscurum. D'ailleurs ce monde je m'y sentais beaucoup plus chez moi, pourquoi? Je n'en sais rien. Comme si en réalité j'appartenais à cet autre monde, enfin ça non plus je ne pouvais pas le savoir, car mes origines ont disparu dans la nature avec mes vrais parents. J'avais bien envie d'y retourner malgré les risques de se faire attaquer une seconde fois par des hommes de la reine et les blessures que je m'étais prises hier. D'ailleurs ces dernières étaient toujours bien présentes sur mon front et mon bras, bien que je cicatrise vite. Puis après, ce n'était pas les premières cicatrices que j'avais j'en avais pleins d'autres, toujours visibles d'ailleurs sur mon visage et mes bras, car j'avais tendance à me prendre la tête avec certaines personnes et la plupart du temps sa finissait en bagarre plutôt violente. Bon après, je gagnais tout le temps grâce à ma rapidité que me donne mon pouvoir, quoi ce n'est pas de la triche si? J'irais quand même pas m'en vanter auprès de Setsuna, elle risquait juste de me trouver incroyablement stupide de me battre pour des raisons probablement insignifiantes à ses yeux, mais quand on me cherche on me trouve, surtout quand il s'agit de devoir protéger un ou une amie, là je me mets en colère. J'aimerais bien pouvoir protéger Setsuna un jour, peut-être qu'elle... Peut-être qu'elle changerait d'opinion sur moi et qu'elle me verrait comme son prince charmant? Stop, à quoi je pense là? Je me raconte n'importe quoi là. J'ai juste besoin d'être son amie, ça me suffit ! Bordel, je dois arrêter avec ses idées bizarres, c'est ce matin qui m'a retourné le cerveau sérieux ! Bref, j'oubliai tout ça avant de retirer ma main de son bras, car mes pensées m'avaient assez troublé comme ça.

- Oui on peut essayer de sortir par la fenêtre bien que ce soit assez risquer en plein jour... Ou on peut retourner à Obscurum pour que tu puisses penser à autres choses....

[Si on retourne à Obscurum, on pourrait faire la rencontre avec Mithos et rendre Kay jaloux (8]

_________________
"If it's fear that you speak of, then I'll stand and face it.
I'll never give up. The only time I lose is when I die!"


What's the point of worrying about the past? A real star keeps moving forward.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dream-world.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après l'effort, le réconfort !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après l'effort, le réconfort !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort (message de soutien au staff).
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort, le réconfort + Cassiopée et Ezreal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream World :: Luminum :: Pensionnat Dream :: Les Dortoirs :: Les Dortoirs des Garçons :: Dortoir #1-
Sauter vers: